Le soutien de l'Iran aux droits des minorités n'est pas un simple slogan (Député assyrien)

Téhéran (IRNA)-« L'Iran est un pays qui respecte les droits des minorités. Cela n'est pas un slogan, mais une réalité absolue. L'Iran a toujours soutenu et continuera de soutenir tous les chrétiens et musulmans opprimés », a déclaré le représentant des chrétiens assyriens et chaldéens à l'Assemblée consultative islamique (parlement) d’Iran. »

Selon le correspondant politique de l’IRNA, Shaarli Anouyeh Tekyeh, qui s’exprimait lors d'une séance publique de l'Assemblée consultative islamique aujourd'hui - dimanche, 14 novembre, tout en récitant quelques versets de la Sainte Bible, a rendu hommage à l’âme grandiose du défunt fondateur de la République islamique d’Iran (RII), l’Imam Khomeini (Que son âme repose au Paradis) et salué le Leader sage et brave de la Révolution islamique, l’honorable ayatollah Khaméneï, qui sait mener l’Iran au sommet de l’honneur et de la grandeur sur la scène internationale.

« Au nom de ce peuple (minoritaire) iranien, j'ai le devoir, à l’occasion de mon premier discours à la tribune du 11e parlement, de commémorer l’âme des martyrs de la Révolution, ceux de la Défense sacrée (Guerre imposée de Saddam) et surtout le haut général martyr Soleimani, seigneur de tous les opprimés, qu'ils soient Iranien, non iranien, musulman ou chrétien. Je rends hommage à cet homme courageux qui a su en pleine ère de la terreur et de l'étouffement daechiste, éradiquer cette pensée et courant démoniaque et sioniste du Moyen-Orient, et cela avec l'arme de la foi et de la confiance en soi », a-t-il dit.

S’attardant sur les sanctions oppressives, il a noté que la communauté internationale devrait savoir que les restrictions imposées à un peuple, n'ont pas toujours des dimensions économiques. Elles ont aussi des conséquences humaines dont le maintien est un crime contre l’humanité et le jour viendra où ces crimes humains seront poursuivis à la Justice. »

Se référant aux slogans de certains pays qui se posent en défenseur des droits des minorités religieuses, le représentant des Assyriens chaldéens au Parlement iranien a déclaré que le respect des droits des minorités religieuses est institutionnalisé dans les articles 13, 26 et 67 de la Constitution iranienne. « Contrairement à de nombreuses sociétés modernes, les interactions et les relations des hauts fonctionnaires de la République islamique d'Iran avec la communauté assyro-chaldéenne indiquent l'attention particulière des autorités iraniennes aux minorités religieuses », a-t-il encore déclaré.

Il a réitéré que cette minorité religieuse dont il es représentant est définie au niveau constitutionnel dans le pays, et à cet égard, l'Iran est un pays qui respecte les droits des minorités religieuses et ce n'est pas un slogan, « mais un fait absolu ».

Il est clair pour tout le monde que l'Iran, en tant que membre le plus engagé des Nations Unies, a toujours été et sera toujours un partisan de tous les opprimés, tant chrétiens que musulmans, a-t-il conclu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha