22 nov. 2021, 12:02
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84551024
0 Persons

Tags

Khatibzadeh : l'AIEA doit rester sur la voie de la coopération technique

Téhéran (IRNA) – « Nous avons toujours conseillé à l'AIEA de rester sur la voie de la coopération technique et de ne pas permettre à certains pays de faire avancer leurs intentions politiques au nom de l'AIEA.», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Saeid Khatibzadeh a déclaré lundi lors d'une conférence de presse, faisant référence à la visite de Rafael Grossi à Téhéran ce soir: « Nous avons toujours conseillé à l'AIEA de rester sur la voie de la coopération technique et de ne pas permettre à certains pays de faire avancer leurs intentions politiques au nom de l'AIEA. Il est naturel que nous prenions les décisions nécessaires dans le cadre d'évolutions en fonction des circonstances. »

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ajouté : « La date de la visite de M. Grossi a été annoncée il y a quelque temps et l'ordre du jour a été déterminé par l'Iran. Bien sûr, il y a des problèmes entre l'Iran et l'AIEA, nous avons toujours essayé de résoudre ces problèmes dans le cadre technique, et nous avons demandé à l'AIEA dans le même cadre de faire avancer les travaux, et ce déplacement va dans le même sens. »

 « Aucun voyage diplomatique n'aura lieu s'il n'y a pas un ordre du jour clair. Peu importe que la liste soit longue, moyenne ou courte, mais l'Agence internationale de l'énergie atomique est bien consciente que tous les actes de sabotage et de terrorisme qui ont malheureusement été accompagnés par certains pays ont eu un impact important sur certains aspects techniques. Ces questions sont examinées entre nous et l'Agence dans son propre cadre et le seront également au cours de cette visite. », a précisé le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Khatibzadeh a également commenté les déclarations des responsables français et leurs accusations contre l'Iran : « Certains pays font des erreurs de calcul et essaient, par des allégations médiatiques, de changer la place de l’accusé et du coupable. Il vaut mieux se concentrer sur le sérieux des pourparlers de Vienne. »

 « L'autre partie [dans les négociations nucléaires] sait très bien qu'elle doit encore savoir que notre objectif est de lever les sanctions extraterritoriales et illégales unilatérales imposées à l'Iran. », a conclu ce haut diplomate iranien.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha