Le nucléaire iranien n'est que pacifique (OIEA)

Téhéran (IRNA)- Le chef de l'Organisation iranienne de l'Energie atomique (OIEA) s’exprimant à l’occasion du premier anniversaire de la mort en martyr de l’éminent savant atomiste iranien, Mahdi Fakhrizadeh, a déclaré : « En adoptant toujours une position productive aussi bien sur plan juridique que politique, nous avons donnée suite aux négociations des Garanties et des obligations (qui sont les devoirs juridiques du pays) au titre du TNP (Traité de non-prolifération d’arme nucléaire) et nous avons montré que la voie du programme nucléaire iranien n'est que pacifique et, à cet égard, nous recherchons les technologies émergentes et efficaces qui améliore la vie des gens, a déclaré le Chef de l’OIEA.

Le premier triste anniversaire de la mort en martyre de l’éminent scientifique nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, a eu lieu en présence de responsables étatiques et militaires et d'un groupe d'amis du défunt martyr, dont Mohammad Eslami, vice-président et chef de l'Organisation de l'énergie atomique (OIEA), Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’Organisation et vice-ministre des Affaires internationales, juridiques et parlementaires, ce vendredi 26 novembre au mausolée Imam Saleh (P), dans le quartier Tajrish de Téhéran, rapporte l’IRNA.

Lire aussi: Fakhrizadeh : La mort en martyr était la récompense de ses efforts et de sa sincérité inégalés (Leader)

Lors de la cérémonie, le chef de l'OIEA a qualifié ce grand martyr de « modèle d'abnégation  et de dévouement, faisant référence à ses services précieux et durables dans le domaine de la technologie nucléaire, son infatigabilité, sa fermeté et son dynamisme dans la réalisation des objectifs, des engagements et des missions fixées par la RII en faveur des intérêts nationaux.

Lire aussi: Le ministère iranien de la Défense a dévoilé son vaccin de coronavirus

Le 27 novembre 2020 Mohsen Fakhrizadeh, chef de l’Organisation de recherche et d’innovation du ministère de la Défense, a été assassiné lors d’une attaque terroriste près de Téhéran.

Les sionistes ont laissé des signes qui indiquent tous leur présence directe et leur implication dans l’assassinat lâche du scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha