4 déc. 2021, 00:42
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84564331
1 Persons
Fin des pourparlers à Vienne, le test difficile de l'Europe face aux propositions de l'Iran

Téhéran (IRNA)- Avec la fin du premier cycle de pourparlers entre l'Iran et le G4+1, diverses nouvelles et analyses sont publiées sur les résultats de ces pourparlers.

Dans ce cycle, l'équipe iranienne s'est concentrée sur l'avancement des négociations sur la base de ses propres projets soumis, et ce problème a amené les parties européennes présentes aux négociations à demander un report des pourparlers pour obtenir des missions de leurs capitales en raison du fait que les propositions de l'Iran étaient opérationnelles et du manque de d'instructions.

Un point remarquable est la confrontation européenne dans les pourparlers de Vienne avec le projet de l'Iran, qui est conçu sur la base de la création d'un battage médiatique pour faire pression sur les performances de l'équipe iranienne.

Au début du sommet de Vienne, les trois pays européens, dirigés par Enrique Mora, vice-ministre des Affaires étrangères de l'UE, ont souligné que les négociations se poursuivront sur la base des six précédents rounds qui ont eu lieu dans le gouvernement précédent.

Le négociateur en chef de l'Iran a réagi à cette déclaration. Ali Bagheri Kani a souligné que les textes précédents ne sont que des projets, pas des accords.

Pour tenter de mener à bien leurs opérations psychologiques, les pays européens ont tenté de mettre le projet de l'Iran en conflit avec les négociations précédentes ; cependant, contrairement aux affirmations de l'Europe selon lesquelles les exigences de la partie iranienne n'ont pas augmenté, les deux projets soumis par l'équipe de négociation iranienne se fondaient précisément sur l'accord nucléaire et la résolution 2231 du Conseil de sécurité.

Sur la base des informations disponibles, les trois pays européens voulaient que l'Iran accepte les engagements extra-JCPOA, mais les projets de l'Iran ont empêché l'Europe de faire ces demandes au nom des États-Unis pendant les négociations.

Après les entretiens, le chef de l'équipe de négociation iranienne, a évoqué la manière dont les équipes européennes ont affronté les projets de l'Iran et a souligné qu'"aucune des équipes européennes n'a déclaré que les propositions de l'Iran n'avaient aucune base légale acceptée par les deux parties".

Les efforts de l'Europe pour détourner les négociations vers les demandes extra-JCPOA formulées au cours des périodes précédentes peuvent être considérés comme un facteur clé dans l'arrêt des négociations jusqu'à la semaine prochaine.

L'insistance de l'Iran sur ses projets opérationnels a incité les pays européens présents aux pourparlers à rendre l'équipe iranienne responsable de la non conclusion des négociations.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha