5 déc. 2021, 14:37
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84566428
T T
1 Persons

Tags

Le négociateur en chef de l'Iran à l'ANSA : Nous ne reculerons pas (JCPOA)

Téhéran (IRNA) – « nous ne reculerons pas. Nos propositions sont à la base de la réactivation de l'accord nucléaire. Les homologues présentent les leurs, mais répondent à ce que nous demandons. », a déclaré le négociateur en chef de l'Iran à l'Agence de presse italienne ANSA.

Selon l’IRNA, Ali Bagheri Kani a déclaré dans une interview accordée à l'agence de presse italienne ANSA : « La République islamique d'Iran ne reculera pas devant ses demandes de réactivation de l'accord nucléaire de 2015 et de levée des sanctions. »

« Étant donné que ce sont les États-Unis qui se sont retirés de l'accord en 2018, Washington doit donc faire le premier pas. », a déclaré Bagheri Kani.

Le haut diplomate de la République islamique d'Iran a déclaré que les propositions faites par Téhéran au groupe P4 + 1 dans le processus de négociation de Vienne sont « documentées et logiques » et peuvent donc constituer une base de négociations. Selon le haut diplomate, la République islamique d'Iran croit aux négociations et est « optimiste » quant à l'issue possible. Cependant, les comportements passés non constructifs de certains signataires et les manquements répétés à leurs engagements nous obligent à être sans scrupules.

Au cours des entretiens, l'Iran a présenté ses plans sous la forme de deux propositions de textes, l'une sur la levée des sanctions oppressives et illégales et l'autre sur la question nucléaire. Ces propositions sont la base de la négociation et l'autre partie doit fournir une réponse documentée aux propositions de l'équipe iranienne. Cependant, nous attendrons de voir quelle sera l'issue du prochain cycle de pourparlers, qui aura lieu dans les prochains jours.

Plus tôt, dans une interview à Al Jazeera, le haut négociateur iranien a souligné que les projets de propositions faites par la partie iranienne au P4+1 dans le but de lever les sanctions américaines oppressives sont telles que l'autre partie ne peut pas rejeter ces propositions.

Selon Bagheri, l'Iran fera une troisième proposition s'il accepte les deux propositions précédentes présentées au négociateur la veille.

Avec les propositions de Téhéran, qui indiquent une initiative à Vienne, tout dépend désormais du comportement des autres parties, et si les parties européennes remplissent pleinement leurs obligations et que la partie américaine revient sur cet accord, l'accord sera relancé.

Cependant, la réaction de l'Occident à ce cycle de pourparlers a été décevante et montre qu'ils ne s'attendaient pas à ce que l'Iran soit présent dans les pourparlers à pleines mains.

Le premier cycle de pourparlers nucléaires de la 13e administration s'est terminé vendredi dernier à Vienne, lorsque l'équipe iranienne a fait des propositions spécifiques aux parties à l'accord, et les autres parties devraient examiner les paquets et les propositions de manière réaliste et répondre logiquement aux ces propositions.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha