L’Iran et la Syrie peuvent « multiplier » le volume de leurs échanges économiques

Téhéran - IRNA –S’exprimant à l’occasion d’une rencontre ce lundi 6 décembre, à Téhéran, avec le très haut diplomate syrien, le Président de la RII, Seyyed Ebrahim Raïssi, a qualifié les relations Téhéran-Damas de « stratégiques » et a déclaré : « Il existe de nombreux potentiels pour augmenter le volume et des échanges économiques et diversifier le partenariat entre les deux pays sur plan. Les opportunités peuvent être donc multiplier à cet effet ».

La visite officielle du Ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Miqdad, arrivé ce matin en Iran a été l'occasion de réaffirmer la volonté commune des deux pays de consolider davantage des relations bilatérales « anciennes, solides et stratégiques », en diversifiant le partenariat économique et en poursuivant la concertation politique sur les questions internationales et régionales, marquée par une convergence de vues, notamment sur la question de la présence illégale des étrangers et des terroristes daechistes dans la région et sur le sol syrien qui représentent toutes deux la « menace » pour la sécurité régionale.

« Aujourd'hui, une planification à long terme et globale doit être faite pour développer et approfondir les relations entre Téhéran et Damas, et sur cette base, nous devons prendre des mesures pour garantir les intérêts de nos nations, en particulier dans le secteur économique », a déclaré le Président faisant référence aux intérêts communs des deux pays sur les questions bilatérales, régionales et internationales.

Le Président a estimé que le volume des échanges commerciaux et économiques entre les deux pays était bien inférieur au niveau souhaité et déclaré : « Il existe de nombreuses capacités pour augmenter le volume et le montant des échanges économiques entre les deux pays. En activant tous les potentiels existants, le volume des échanges économiques peut être multiplié par plusieurs », a fait valoir Seyyed Ebrahim Raïssi.

Qualifiant de « dangereuse » pour la sécurité et la stabilité de la région, la présence « illégale » continue de forces étrangères dans la région et sur le sol syrien, le Chef du gouvernement iranien a ajouté : « Daech est l’œuvre des Américains et aujourd'hui la présence des daechistes et des États-Unis partout dans la région sera source des dégâts en homme et en matériel et de l’instabilité, menaçant la vie et le calme des nations ».

Le Ministre syrien des Affaires étrangères a pour sa part présenté un message du Président syrien Bachar al-Assad à son homologue iranien et a invité l'ayatollah Raissi à visiter son pays.

 « Avec la résistance du peuple syrien et l’appui du Front de Résistance, les plans des États-Unis, du régime sioniste et de leurs alliés dans la région ont échoué, et aujourd'hui ils ont fini par saisir cette réalité que la Syrie n'a pas échoué comme ils le souhaitaient et que Damas restera toujours campé sur positions », a ponctué le très haut diplomate syrien.

 « Avec la résistance du peuple syrien et l’appui du Front de Résistance, les plans des États-Unis, du régime sioniste et de leurs spires dans la région ont échoué, et aujourd'hui ils ont fini par saisir cette réalité que la Syrie n'a pas échoué comme ils le souhaitaient et que Damas restera toujours campé sur positions », a ponctué le très haut diplomate syrien. 

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha