Le PDG du PMO condamne les mesures injustes des États-Unis contre l'industrie maritime iranienne

Téhéran (IRNA)- L'Iran condamne la poursuite des mesures injustes et restrictives des États-Unis contre son industrie du transport maritime qui menacent la sûreté et la sécurité maritimes.

Ali Akbar Safaei, PDG de l'Organisation portuaire et maritime iranienne (PMO), a fait ces remarques dans un discours à la 32e session de l'Assemblée de l'Organisation maritime internationale (OMI) tenue en ligne, ajoutant que la fondation de l'OMI est basée sur la coopération entre les États membres pour maintenir et assurer la sûreté et la sécurité maritimes, protéger l'environnement marin et améliorer la productivité du transport maritime.

Il a regretté que malgré le rôle favorable joué par l'Iran dans les questions spécialisées et techniques de l'OMI et la mise en œuvre effective par le pays des traités maritimes en tant qu'État membre responsable,

« nous assistons toujours à un certain nombre de mesures injustes et restrictives de la part de l'un des membres de l'OMI, les États-Unis, contre l'industrie iranienne du transport maritime ».

Safaei a ajouté que le gouvernement iranien claque et condamne fermement de telles mesures, qui sont en contradiction avec l'esprit des traités maritimes et des principes du droit international et des violations flagrantes des conventions de l'OMI.

Il a appelé tous les États membres à prêter attention aux impacts négatifs des mesures américaines, exhortant les États-Unis à rendre compte de leurs actions devant la communauté internationale et à les arrêter.

Le chef du PMO a déclaré que pour assurer la sécurité, la stabilité, la paix et le développement durable dans le monde, les sanctions cruelles et unilatérales qui sont en contradiction avec la Charte des Nations Unies et les conventions de l'OMI et menacent l'industrie maritime doivent être levées et les attaques terroristes contre les navires doivent cesser.

La 32e session de l'Assemblée de l'OMI, à laquelle ont participé 174 États membres, a commencé lundi soir et, en raison des restrictions causées par la propagation du coronavirus, s'est tenue en ligne.

Safaei, également vice-ministre des routes et du développement urbain, était le chef de la délégation iranienne à la 32e session.

L'ordre du jour de la session comprenait l'examen des rapports du Conseil de l'OMI sur les activités au cours des deux dernières années et son approbation du budget et des réformes de la structure de l'OMI, ainsi que la discussion des rapports des principaux comités de l'OMI tels que le Comité juridique, le Comité de conservation marine, le Comité pour la facilitation du trafic maritime, le Comité de coopération technique et le Comité de la sécurité maritime.

L'assemblée est la plus haute instance dirigeante de l'OMI. Il est chargé d'approuver le programme de travail et le budget, de déterminer les dispositions financières et d'élire les membres du Conseil de l'OMI. L'assemblée se compose de tous les États membres de l'OMI et se réunit une fois tous les deux ans.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha