Secrétaire général des droits de l'homme : la France doit revoir ses lois anti-musulmanes (islamophobie)

Téhéran (IRNA) - Kazem Gharibabadi, en réponse à l'annonce du ministère français de l'Intérieur que 21 mosquées sont fermées et 6 autres seront bientôt fermées, a déclaré : « Nous demandons au gouvernement français de revoir ses lois anti-musulmanes. »

« Dans l'approche occidentale, les terroristes qui ont commis des crimes en Iran sont des défenseurs des droits de l'homme, et la liberté religieuse en Occident est égale au terrorisme. Nous appelons le gouvernement français à promulguer ses lois anti-musulmanes, qui ciblent les cinq et le demi-million de personnes de la minorité musulmane de ce pays, leurs lieux de culte, et leurs centres éducatifs. », a déclaré ce responsable iranien.

La semaine dernière, le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a déclaré dans une déclaration islamophobe à la chaîne de télévision BFMTV : « Sur 99 mosquées soupçonnées d'extrémisme, 21 mosquées ont été fermées et l'enquête sur 6 autres mosquées se poursuit. »

La source a également ajouté que les mosquées qui ont accepté les ordres du gouvernement ont été supprimées de la liste des mosquées soupçonnées d'extrémisme.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement français prend des mesures islamophobes et s'ingère dans les affaires des musulmans et ferme des mosquées. Le prétexte du gouvernement français pour s'ingérer dans les affaires des religions musulmanes et des mosquées est l'extrémisme ; Bien que l'extrémisme soit condamné partout dans le monde, il n'a pas de frontières claires et peut être mal interprété. 

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha