20 déc. 2021, 09:29
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84583293
T T
1 Persons

Tags

Sénégal : relance de la ligne de production des voitures iraniennes

Téhéran (IRNA) - « Nous avons des sites et des lignes de production au Sénégal, en République d'Azerbaïdjan, en Syrie et en Irak, qui sont progressivement activés et développés. », a déclaré le ministre iranien de l'Industrie, des Mines et du Commerce.

Reza Fatemi-Amin aujourd'hui (lundi) dans une interview exclusive avec le journaliste économique de l'IRNA, faisant référence à la reprise des sites de production de voitures étrangères dans d'autres pays, a ajouté : « J'ai mentionné les voitures de production à l'horizon de 1404 (2025), dans lesquelles le lancement et le développement de lignes de production automobile à l'étranger est l'une des exigences et des solutions. »

« La semaine dernière, la ligne de production Iran-Khodro au Sénégal, qui était fermée depuis un certain temps, a été réactivée. », a ajouté le responsable iranien.

 « Au lieu d'exporter une voiture complète, qui peut être limitée par certaines barrières tarifaires, nous pouvons envoyer des pièces automobiles dans des pays comme la Syrie, l'Irak, le Sénégal et la République d'Azerbaïdjan, qui n'ont pas de barrières tarifaires ou ont moins de ces problèmes. », a souligné Fatemi-Amin.

 « De plus, les voitures produites peuvent être vendues dans les syndicats dont les pays mentionnés sont membres, et nous pouvons avoir un avantage concurrentiel dans ces pays. », a noté le ministre iranien de l'Industrie, des Mines et du Commerce.

« Aujourd'hui, les efforts de ce ministère dans divers domaines ne visent pas à contourner les sanctions, mais à les neutraliser, et nous avons de bons outils à cet effet. », a précisé ce membre du gouvernement Raïssi.

« L'Afrique est un continent dont les capacités ne sont pas encore complètement découvertes pour nous mais les pays africains ont un très bon potentiel. », a-t-il déclaré.

« À cet égard, nos collègues de l'Organisation iranienne pour le développement du commerce se sont concentrés sur l'énumération des opportunités et des capacités industrielles, minières et commerciales des pays africains, et bien qu'il puisse y avoir des obstacles, ils peuvent être surmontés. », a conclu le ministre iranien de l'Industrie, des Mines et du Commerce.

Selon l’IRNA, la semaine dernière, avec l'extension de la convention d'exonération douanière par le gouvernement sénégalais, les mesures nécessaires ont été prises pour réactiver le site de production d'Iran Khodro dans le pays appelé "Seniran Auto", et ont finalement conduit à la fourniture des produits du grand constructeur automobile iranien sur le marché sénégalais.

Aujourd'hui, malgré les restrictions internationales imposées contre la République islamique, les efforts d’Iran-Khodro pour revitaliser le site ont porté leurs résultats, et la cargaison des pièces détachées  commandée par la partie sénégalaise a été expédiée et l’Usine de cette entreprise iranienne prés de Dakar a commencé l'assemblage des taxis Samand.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha