La formation des forces de résistance par le Général Soleimani a créé un énorme potentiel dans le monde de l'Islam

Téhéran (IRNA) - Se référant au travail du martyr Soleimani dans la formation des forces de la résistance de différents pays, l'ayatollah Raïssi a déclaré : « Ce travail du général Qassem Soleimani a créé un énorme potentiel dans le monde de l'Islam ».

S'exprimant lundi lors d'une réunion avec des membres de la famille et du personnel commémorant le deuxième anniversaire du martyre de Haj Qassem Soleimani, l'ayatollah Dr Seyyed Ebrahim Raïssi a déclaré : « Hadj Qassem appartient à la communauté islamique et le caractère de ce grand martyr doit être présenté à tout le monde comme une figure influente dans le monde de l'Islam. »

Le Dr Raïssi a qualifié le titre d'« école » pour Hadj Qassem de point efficace du Guide suprême de la révolution et a déclaré : « Le fait est que Hadj Qassem n'était pas une personne mais en tant qu'école de pensée, il était un messager de toutes les sociétés ».

L'ayatollah Raïssi a souligné : « En plus de commémorer le martyr Soleimani, nous devons honorer les noms et les souvenirs des martyrs qui ont défendu les sanctuaires afin qu'ils soient davantage commémorés ».

Soulignant que nous ne devons pas permettre que la défense des sanctuaires sacrés en Syrie et en Irak soit déformée, le président a noté : « Peut-être que de nombreux musulmans ne connaissaient pas du tout la raison de la présence de l'Iran en Syrie et en Irak ».

Soulevant la question de ce qui serait arrivé à la région et au monde si le martyr Soleimani n'avait pas été présent sur les champs de bataille de Syrie et d'Irak, le Dr Raïssi a déclaré : « Les efforts du martyr Soleimani étaient à la fois une guerre douce et une guerre dure. Il a exprimé son chagrin que certaines personnes ont été infectées par le takfir et empoisonnées par la propagande et ont cherché à les corriger de diverses manières. »

Il a ajouté : « Ce travail de Hadj Qassem a créé un énorme potentiel dans le monde de l'Islam ».

Le Dr Raïssi a ajouté : « Aujourd'hui, nous devons renforcer les capacités et aligner les forces révolutionnaires, et nous avons besoin que les autorités et les jeunes aient une telle capacité pour ne pas quitter le terrain face aux menaces, car les personnes à faible capacité quitter le terrain rapidement. »

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha