L'assassinat du général Soleimani a déstabilisé la sécurité mondiale (selon un écrivain américain)

Téhéran (IRNA)- L'écrivain et analyste américain Robert Fantina a décrit le lieutenant-général martyr Hajj Qassem Soleimani comme le pionnier de la défense de l'Iran contre toute agression américaine et sioniste, soulignant que l'assassinat de Soleimani a déstabilisé la sécurité mondiale.

«Il est dit que [l'ancien président américain Donald] Trump a autorisé cet acte criminel, mais les États-Unis avaient besoin de l'aide d'autres nations, et Israël est certainement impliqué dans ce crime», a déclaré Fantina dans une interview exclusive avec IRNA.

«Israël a une longue histoire d'assassinats de scientifiques iraniens et soutient actuellement des terroristes antigouvernementaux opposés au gouvernement légitime de la Syrie», a-t-il ajouté.

«Le désir d'Israël d'être la seule puissance au Moyen-Orient est remis en cause par la puissance et l'influence de l'Iran, sa participation à cet assassinat criminel est donc très probable», a déclaré l'écrivain américain.

« Mais comme mentionné précédemment, Israël, comme les États-Unis, méprise le droit international et les droits de l'homme », a-t-il noté.

Réagissant aux affirmations des autorités américaines selon lesquelles le monde serait un endroit plus sûr après l'assassinat du général Soleimani, Fantina a déclaré : « Cette affirmation n'est en aucun cas véridique.

Le général Soleimani était un chef de file en aidant son gouvernement à se préparer à défendre l'Iran contre toute invasion des États-Unis ou d'Israël, et le fait qu'il ait été assassiné ne fait que renforcer ces nations. »

«Cependant, ils se trompent lourdement s'ils pensent que c'est lui seul qui pourrait fournir cette défense", a-t-il déclaré.

«Le monde est également moins sûr parce que l'ancien président américain Donald Trump n'a pas été tenu responsable de ce crime international», a-t-il déclaré.

«Si un dirigeant mondial peut violer le droit international en toute impunité, comme l'a fait Trump, alors tout autre dirigeant mondial sera autorisé à le faire», a-t-il ajouté.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha