7 janv. 2022, 00:20
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84604866
0 Persons
Les sanctions montrent une approche brutale des États-Unis envers les Iraniens (Qalibaf)

Téhéran (IRNA)- Le président du Parlement iranien Mohammad Baqer Qalibaf a souligné que les sanctions imposées par les États-Unis font partie de problèmes qui peuvent être considérés comme une oppression évidente contre la nation iranienne.

Les Etats-Unis sont tristes de voir que notre peuple défend l'indépendance et la dignité de la nation islamique, mais il est clair que nous ne devrions pas subir le fardeau de l'oppression et permettre à quiconque de nuire à notre estime, a déclaré Qalibaf.

Le huitième cycle de pourparlers à Vienne, en Autriche, se poursuit dans une atmosphère où les demandes de l'Iran pour la vérification de la levée des sanctions et l'assurance de la non-répétition d'actes illégaux par les États-Unis ont été acceptées par les autres parties, indiquant des progrès dans les négociations.

Les négociateurs iraniens et du groupe P4+1 (Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) se sont réunis au Palais Coburg à Vienne pour poursuivre les discussions sur une feuille de route pour la levée des sanctions illégales et cruelles imposées par les États-Unis à l'Iran.

La République islamique a déclaré qu'à la suite d'un accord à Vienne, les États-Unis, en tant que contrevenant à l'accord nucléaire de 2015, devraient lever les sanctions anti-iraniennes ; ensuite, Téhéran reviendra sur ses engagements au titre de l'accord après avoir vérifié la levée des sanctions.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha