« Commandants martyrs de l'Islam », c’est ainsi que qualifie l’ambassadeur yéménite, Hajj Qassem et Abou Mahdi

Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur yéménite en Iran, Ibrahim al-Dulaimi, a rendu hommage à l’âme et au souvenir du général Haj Qassem Soleimani, commandant de la Force Qods (Force extérieure du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI)), et de son compagnon de trancher et de lutte anti-terroriste, Abou Mehdi al-Mouhandis,commandant adjoint de la Mobilisation populaire irakienne (Hachd al-Chaabi), les qualifiant de « commandants martyrs du monde musulman ».

Ibrahim al-Dulaimi a déclaré lors d'une cérémonie organisée à l'occasion du deuxième triste anniversaire de la mort en martyre de Qassem Soleimani et Abou Mahdi al-Mohandes par le Hezbollah irakien (Kataeb Hezbollah) dans la ville sainte iranienne de Qom : « La mort en martyre de ces deux grands commandants et de leurs compagnons est triste et douloureux pour nous tous. »

Il a ajouté : « Nous devons réfléchir à la vie de ces deux grands commandants et à l'histoire de leur lutte et du jihad (Effort). La vie de ces grands martyrs en tant que deux grands commandants de l'Islam doit être étudiée. Ils ont accompli leur devoir divin en tant que soldats de l'Islam. »

 « Ce que ces deux grands martyrs ont réalisé ne se limite pas à l'Iran et à l'Irak, leur action est importante pour l’Ummah islamique toute entière et s'inscrit dans la lutte de l'Islam contre l'athéisme et l'hypocrisie mondiale », a ponctué le diplomate yéménite.

« L'ennemi américain, les sionistes et les hypocrites, dès le premier instant de l'assassinat des braves commandants, ont cherché vainement à user et à abuser de ce grand incident et à faire passer cette douloureuse tragédie comme un coup porté à la Résistance. Leur crime et leur acte lâche avait pour objectif de semer la panique », a encore déclaré l’ambassadeur de Yémen en poste à Téhéran.

« La tente de la Résistance et le principal porte-drapeau de la lutte contre le plan néfaste américano-sioniste », c’est en ces termes qu’a qualifié Ibrahim al-Dulaimi le rôle de la RII dans la région et le monde.

« L’Iran islamique et révolutionnaire a enseigné à tous les moudjahidines (combattants pour la voie du juste) que la bataille pour le Réveil est un principe et qu’identifier l’ennemi doit être une priorité », a-t-il conclu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

       

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha