8 janv. 2022, 09:12
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84605589
0 Persons

Tags

Les initiatives diplomatiques de l'Iran dans les pourparlers de Vienne

Téhéran (IRNA) - Les pourparlers de Vienne se poursuivent ces jours-ci avec des rencontres longues et ininterrompues entre les délégations négociatrices, accompagnées de l'arrivée de quelques nouveaux acteurs dans le domaine du dialogue, et la majorité des parties reconnaissent que les négociations avancent.

Selon le correspondant politique de l'IRNA, des discussions sur la levée des sanctions étaient également en cours vendredi entre des représentants du groupe P4+1 et l'Iran. Ces négociations reposent sur un accord conclu lors de la dernière réunion de la commission mixte du JCPOA.

Des réunions bilatérales et multilatérales ont eu lieu ces derniers jours, et les représentants des pays participant aux pourparlers ont souligné la priorité de lever les sanctions illégales et oppressives des États-Unis contre l'Iran.

Ces derniers jours, les parties européennes ont présenté un bilan positif du processus de négociation. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré dans une interview aujourd'hui : « Nous avons évolué dans une direction positive ces derniers jours et je pense toujours qu'un accord peut être trouvé ; Mais le temps est compté. »

« Nous n'avons que quelques semaines pour parvenir à un accord à Vienne. », a déclaré Robert Malley, l'envoyé spécial américain pour l'Iran.

Mais celui qui a quitté le JCPOA, ce sont les Etats-Unis, et ils doivent faire le premier pas en levant les sanctions.

Des représentants de la Russie et de la Chine ont déclaré aux journalistes après les pourparlers à l'hôtel Coburg que les pourparlers avancent. Le représentant de la Russie aux pourparlers, Mikhaïl Ulyanov, a déclaré dans sa dernière évaluation des pourparlers qu'un accord final pourrait être trouvé pour relancer l'accord de 2015 d'ici février, ajoutant que non seulement la Russie mais aussi d'autres parties reconnaissaient que les pourparlers progressent.

Au cours de ces réunions et consultations à Vienne, le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères, qui dirigeait une délégation à Vienne pour discuter des avoirs bloqués de l'Iran, a également rencontré hier les chefs des délégations de négociation à l'hôtel Marriott de Vienne.

Jeudi, le vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Sud a rencontré Ali Bagheri, vice-ministre politique des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran. La réunion s'est tenue à la demande de la partie coréenne à l'ambassade d'Iran à Vienne, et le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères a expliqué la situation des fonds iraniens bloqués en Corée du Sud et a déclaré que Seoul tente de rembourser sa dette envers l'Iran.

Ali Bagheri a souligné que quelle que soit l'issue des pourparlers à Vienne, le gouvernement sud-coréen est obligé de libérer les avoirs bloqués d’Iran et que les sanctions américaines unilatérales ne peuvent pas être une excuse pour le non-paiement des dettes envers l'Iran.

Ces derniers jours, le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères a eu des entretiens séparés avec le coordinateur de la Commission mixte du JCPOA des représentants des trois pays européens et de la Russie et de la Chine, ainsi qu'avec Robert Malley, le représentant américain pour l'Iran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a tweeté que les pourparlers de Vienne se déroulent de manière normale et bonne et que les initiatives de la partie iranienne ont déterminé cette atmosphère.

Il a également souligné le rôle de l'Occident dans la réponse à l'initiative de Téhéran, affirmant qu'il appartient désormais à l'Occident de montrer s'il a de la bonne foi et une volonté sérieuse de parvenir à un bon accord.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha