Le crime d'assassinat de scientifiques nucléaires ne restera pas impuni

Téhéran (IRNA) - Se référant au 10e anniversaire du martyre du Mostafa Ahmadi Roshan, le vice-ministre des Affaires internationales de la justice et secrétaire du Haut conseil des droits de l'homme de la République islamique d'Iran a déclaré : « Le crime d'assassiner des scientifiques nucléaires ne reste pas impuni. »

« Aujourd'hui marque le dixième anniversaire du martyre de l'un des héros de mon pays, Mostafa Ahmadi Roshan, un scientifique qui est sur la voie de la promotion et de la localisation des connaissances. », a écrit Kazem Gharibabadi sur sa page Twitter.

La paix nucléaire a été une lutte inlassable. Le crime d'assassinat de scientifiques nucléaires ne restera pas impuni en tant qu'exemple de violation flagrante des droits de l'homme.

Le scientifique martyr Mostafa Ahmadi Roshan est né le 8 septembre 1979 dans la ville de Hamadan. Il a commencé ses études à Hamedan et après avoir passé le collège et le lycée en 1998, il est entré à l'Université de technologie de Sharif et a commencé ses études en génie chimique. En 2002, il obtient un baccalauréat en génie chimique et poursuit ses études dans le même domaine au niveau de la maîtrise, après quoi il entre au programme de doctorat en nanotechnologie.

Le martyr Mostafa Ahmadi Roshan, après avoir obtenu une licence en génie chimique, est entré à l'Organisation de l'énergie atomique avec ses capacités, malgré d'autres opportunités d'emploi en même temps.

Cet honorable martyr a été martyrisé le 11 janvier 2012, alors qu'il se rendait à son travail, rue Shahid Gol Nabi (Place du livre), devant la Faculté des sciences de la communication de l'Université Allameh Tabatabai, et a été martyrisé.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha