L’Iran et la Russie s’entendent sur la facilitation des interactions bancaires

Téhéran (IRNA) - Le ministre iranien des Affaires économiques et des Finances, Ehsan Khandozi, a déclaré à propos des accords conclus lors de la réunion avec son homologue russe: « Faciliter l'interaction bancaire fait partie de l'accord. »

Selon l'IRNA mercredi soir, Khandouzi a écrit sur son compte twitter : « Après avoir rencontré des hommes d'affaires iraniens, nous sommes parvenus à un bon accord avec le ministre russe de l'Economie sur l'accélération des projets de ligne de crédit de 5 milliards de dollars : 3 projets de centrales électriques et 2 projets ferroviaires et projets de transit (dans le corridor) Nord-sud - chemin de fer Incheh-Burun (via Turkménistan) et chemin de fer Astara (via la République d’Azerbaïdjan).

Khandouzi a ajouté que la facilitation de l'interaction bancaire était une autre partie de l'accord.

Selon l'IRNA, lors de la rencontre entre Ehsan Khandouzi et le ministre russe de l'Économie, les deux parties, tout en examinant l'état des lieux des projets communs, y compris la manière d'utiliser la ligne de crédit de 5 milliards de dollars de la Russie, ont mis l'accent sur le développement des relations économiques en l'avenir.

La réunion, qui s'est tenue au ministère russe des Affaires économiques et des Finances, a passé en revue les accords antérieurs entre les deux ministères sur la manière d'utiliser la ligne de crédit de 5 milliards de dollars de la Russie.

Au cours de la réunion, Khandouzi a souligné la nécessité d'accélérer la mise en œuvre du projet de centrale électrique de Sirik et du chemin de fer Incheh Borun-Garmsar, ainsi que de trois projets auxquels le ministre iranien de l'Économie avait précédemment répondu.

La modernisation de la centrale Ramin d'Ahvaz, l'augmentation de la capacité de la centrale du barrage de Gotvand (Province de Fars) et également la prise en charge d'une partie du coût des phases 2 et 3 de la centrale nucléaire de Bushehr sont d'autres axes qui ont été soulignés et examinés de part et d'autre.

Aussi, compte tenu de la coordination entre les directeurs généraux des chemins de fer des deux pays, le ministre iranien de l'Économie a insisté sur la proposition de l'ajout du projet de chemin de fer Rasht-Astara, qui pourrait jouer un rôle stratégique particulier dans l'achèvement du corridor sud-nord, comme ainsi que l'achat de 200 locomotives.

Au cours de l'entretien, le ministre russe de l'Economie s'est félicité du développement des relations économiques entre les deux pays et des propositions du Dr Khandouzi et a mis l'accent sur l'accélération du processus de négociations techniques sur chacun des contrats.

Selon l'Organisation iranienne pour le développement du commerce, le volume des échanges non pétroliers entre l'Iran et la Russie au cours des 12 dernières années a toujours été d'environ un milliard de dollars. Ce chiffre atteignit 2 milliards et 132 millions de dollars en 1391 (2012) et connut 690 millions de dollars en 1394 (2015).

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha