22 janv. 2022, 09:44
Journalist ID: 3081
Code d'info: 84622165
T T
1 Persons
Fête des mères en Iran, la naissance de Hazrat Fatima-Zahra (AS)

La fête des mères est célébrée chaque année dans presque tous les pays du monde, mais à des dates différentes. En Iran, elle coïncide donc avec le jour anniversaire de la naissance de la vénérée Fatima Zahra.

Chaque année, les Iraniens commémorent la journée nationale de la femme et la fête des mères le 20e jour du mois lunaire islamique de Jamadi al-Thani, qui marque l'anniversaire de Hazrat Fatimah Zahra.

De nombreux Iraniens profitent de cette fête pour remercier et honorer leurs mères, grands-mères, épouses et sœurs et pour passer plus de temps avec elles. Ils leur rendent hommage en leur offrant des cadeaux.

Hazrat Fatimah (AS) communément appelée Fāṭimah al-Zahrā était la fille du Prophète Muhammad (SAWA) et de Hazrat Khadija (AS) et l'épouse de l'Imam Ali (AS). Elle est l'une des quatorze infaillibles de la croyance chiite en twelver.

Hazrat Fatimah était l'épouse de l'Imam Ali (AS), le premier Imam des musulmans chiites, et est considérée comme un modèle pour toutes les femmes musulmanes.

fête des mères en Iran, la naissance de Hazrat Fatima-Zahra (AS)

Dans sa piété, son culte et sa Noblesse, elle était à l'exemple de son père. Beaucoup de versets coraniques furent révélés à sa louange.

Fille unique du Prophète de l’Islam et mère de toute sa descendance, elle était infaillible, comme en atteste le saint Coran, ainsi que les paroles prophétiques authentiques : «Le contentement de Fatima est mon contentement et mon contentement est le contentement d’Allah. La colère de Fatima est ma colère et ma colère est la colère d’Allah».

Par sa force de caractère, Fatima était, et l'est toujours, un modèle pour tous les Musulmans et Musulmanes, et cela est reflété par cette parole du Prophète :

" Fatima est une partie de moi, elle est la lumière de mes yeux et le fruit de mon cœur et de mon esprit... elle est un ange à existence humaine."

La vénérée Fatima Zahra n’a jamais renoncé, ne fut-ce qu’un instant, à faire des révélations et à guider les gens tout au long de son soulèvement épique et culturel dans le but de faire comprendre à tous les musulmans quelle que soit leur époque, que le silence face aux agresseurs culturels n’est pas permis.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha