Le ministre iranien des Affaires étrangères voit un «processus positif» aux pourparlers de Vienne

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères a qualifié de positif le processus des pourparlers en cours sur la suppression des sanctions américaines dans la capitale autrichienne Vienne, plus de trois ans après que Washington a unilatéralement quitté l'accord et imposé des sanctions économiques sévères à l'Iran.

Hossein Amir-Abdollahian a fait ces remarques lors d'un appel téléphonique avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au cours duquel ils ont discuté des derniers développements entourant les pourparlers de Vienne, entre autres questions.

Exprimant la profonde méfiance de Téhéran envers les dirigeants américains, Amir-Abdollahian a souligné la nécessité pour Washington et ses alliés européens de prendre des mesures pratiques et tangibles afin de parvenir à un accord durable et fiable.

António Guterres s'est félicité de tout progrès lors des pourparlers sur les questions nucléaires et des sanctions, affirmant que l'ONU, avec tout son pouvoir et ses capacités, a soutenu la conclusion d'un accord à Vienne.

"Le secrétaire général de l'ONU devrait jouer un rôle plus actif pour mettre fin à la guerre au Yémen"

Amir-Abdollahian a également souligné l'approche cohérente de Téhéran consistant à soutenir une solution politique pour mettre fin à la guerre au Yémen, appelant le secrétaire général de l'ONU à jouer un rôle plus actif sur la question, dans un contexte d'attaques saoudiennes et émiraties croissantes contre le Yémen.

Soulignant la responsabilité des Nations unies de mettre fin à la guerre saoudienne et au siège contre le Yémen, qui dure depuis mars 2015, Amir-Abdollahian a exhorté António Guterres à aider à lever le blocus total et la vaste coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite. bombardements de zones civiles au Yémen.

Guterres a apprécié les positions de la République islamique en soutenant un processus diplomatique pour parvenir à la paix et mettre fin à l'agression militaire, ainsi que les préoccupations humanitaires de Téhéran concernant la crise au Yémen.

"L'Iran prêt à apporter une aide globale à l'Afghanistan"

Au cours de la conversation téléphonique de jeudi, Amir-Abdollahian a également évoqué la crise humanitaire dans l'Afghanistan voisin et a réitéré la position de l'Iran sur la formation d'un gouvernement définitif à Kaboul.

"La République islamique d'Iran a accueilli environ 800 000 nouveaux réfugiés d'Afghanistan au cours des derniers mois, un problème qui nécessite une attention et une coopération mondiales sérieuses", a-t-il déclaré.

Il a en outre exprimé la volonté de Téhéran de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire d'autres pays vers l'Afghanistan.

Pour sa part, António Guterres a également appelé à la formation d'un gouvernement inclusif en Afghanistan et à l'octroi à tous les citoyens afghans, en particulier aux femmes et aux enfants, de leurs droits inaliénables, y compris la possibilité de bénéficier de l'éducation.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha