29 janv. 2022, 09:16
Journalist ID: 3081
Code d'info: 84630031
T T
0 Persons
Pourparlers de Vienne à un pas de finale; Pause d'une semaine pour consultation

Téhéran - IRNA - Les pourparlers de Vienne seront suspendus pendant une semaine à partir d'aujourd'hui, tandis que toutes les parties reconnaissent que ce cycle de négociations a franchi une nouvelle étape vers l'avancement des pourparlers.

Selon l’IRNA, Les négociations pour la levée des sanctions ont commencé vendredi à Vienne par une rencontre entre Ali Bagheri Kani, le négociateur en chef de la Rll, et Enrique Mora, coordinateur de la Commission mixte de JCPOA, suivie de rencontres avec des représentants de trois pays européens.

Il est à noter que les parties participant aux pourparlers de Vienne ont décidé de suspendre les pourparlers, à partir d'aujourd'hui pendant une semaine.

«Les participants retournent dans leurs capitales pour des consultations et des instructions en vue d'un retour la semaine prochaine», a tweeté le coordinateur de l'Union européenne Enrique Mora, qui supervise les discussions dans le luxueux palais Cobourg de la capitale autrichienne. «Des décisions politiques s'imposent maintenant», a-t-il ajouté.

Après cette période « intense », « tout le monde sait que nous arrivons à la phase finale, ce qui nécessite des décisions politiques », ont abondé d’une même voix des négociateurs en chef de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (E3).

Le représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhaïl Oulianov, a délivré un message similaire sur Twitter, jugeant le processus à « un stade avancé ».

Pourparlers de Vienne à un pas de finale; Pause d'une semaine pour consultation

Ce cycle de pourparlers a été plus rapide que les cycles de pourparlers précédents en raison du sérieux de l'Iran dans la levée des sanctions unilatérales et oppressives et les délégations de négociation ont tenu des réunions intensives.

En raison des derniers développements, de nombreux observateurs estiment désormais que les pourparlers progressent à un rythme optimal et que si toutes les parties agissent de manière réaliste, un accord final pourrait être conclu dans un intervalle de temps logique.

 Le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a déclaré que l'Iran était fermement déterminé à parvenir à un accord "bon, durable et fiable" avec les cinq parties restantes à l'accord de 2015, alors que le huitième cycle de pourparlers se déroule dans la capitale autrichienne de Vienne pour relancer l'accord historique abandonné par les États-Unis.

L'Iran a déjà exclu la possibilité de pourparlers directs avec les États-Unis, affirmant qu'il pourrait reconsidérer cette position uniquement si un bon accord est à portée de main pour rétablir l'accord historique.

Les États-Unis ont quitté le JCPOA en mai 2018 sous l'ancien président Donald Trump. Les pourparlers de Vienne ont commencé sur la promesse du successeur de Trump, Joe Biden, de rejoindre l'accord et d'abroger la soi-disant campagne de pression maximale contre l'Iran. Biden, cependant, n'a jusqu'à présent pas réussi à annuler la propre perte de Trump de la politique iranienne de Barack Obama, qui a conduit au JCPOA en juin 2015.

Pourparlers de Vienne à un pas de finale; Pause d'une semaine pour consultation

Téhéran n'a pas autorisé les États-Unis à participer aux négociations en raison de son retrait du JCPOA et de son incapacité à lever ses sanctions anti-iraniennes. En conséquence, les autres participants mènent une navette diplomatique entre les deux parties.

« À notre connaissance, l’Iran n’a pas encore accepté », a toutefois rapporté jeudi à la presse Ned Price, porte-parole du département d’État américain.

Le huitième cycle de pourparlers entre Téhéran et les autres signataires de l'accord iranien de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), est axé sur la levée des sanctions anti-iraniennes.

Il est à noter que la nécessité d'arriver à un bon accord dans cette ronde de négociations est de faire preuve d'une volonté plus sérieuse à la mesure de la complexité et des conditions de l'ambiance de négociation de la part de toutes les parties.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha