Amir Abdollahian rencontre le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

Téhéran - IRNA – Le ministre des Affaires étrangères de la RII, Hossein Amir Abdollahian, a rencontré ce vendredi le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Selon le correspondant politique de l’IRNA, Hossein Amir-Abdollahian a rencontré ce vendredi 18 février le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à l'hôtel où se tient la Conférence de Munich sur la Sécurité.

Les deux hommes ont discuté de questions d'intérêt mutuel, de la situation au Yémen, en Afghanistan et des dernières évolutions liées aux Pourparlers de Vienne.

Lors de la rencontre l'accent a été mis par Amir Abdollahian et Guterres sur la formation d'un gouvernement inclusif en Afghanistan

Toujours lors de sa réunion en marge de la Conférence de Munich sur la Sécurité, notre ministre des Affaires étrangères et secrétaire général de l'ONU ont souligné la poursuite de l'aide humanitaire et la formation d'un gouvernement inclusif représenté par tous les groupes politiques en Afghanistan.

Les deux hommes ont discuté de questions d'intérêt mutuel, de la situation au Yémen, en Afghanistan et des dernières évolutions liées aux Pourparlers de Vienne.

Amir Abdollahian a déploré l'afflux continu de réfugiés d'Afghanistan vers l'Iran. « L’Afghanistan est confronté aux dangers de la propagation du terrorisme, de la crise des déplacés et de la production et du trafic de drogue, qui affectent la stabilité et la sécurité de la région et du monde », a-t-il prévenu.

Il a souligné la nécessité d'étendre et de renforcer l'assistance de l'ONU et les services du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) aux voisins de l'Afghanistan, l'Iran en tête.

L'accent mis par Amir Abdollahian et Guterres sur la formation d'un gouvernement inclusif en Afghanistan

Toujours lors de sa réunion en marge de la Conférence de Munich sur la Sécurité, notre ministre des Affaires étrangères et secrétaire général de l'ONU ont souligné la poursuite de l'aide humanitaire et la formation d'un gouvernement inclusif représenté par tous les groupes politiques en Afghanistan.

Concernant la situation actuelle au Yémen, le ministre des Affaires étrangères a également déclaré : « La question du Yémen a atteint un point critique et les efforts pour résoudre la crise politique et empêcher la poursuite de la catastrophe humanitaire au Yémen doivent être maximisés. Soulignant l'importance du rôle du Secrétaire général de l'ONU, Il a souligné la nécessité de résoudre la crise au Yémen et de mettre fin à l'agression et à la guerre dans ce pays.

Concernant la levée des sanctions contre l'Iran et le processus des pourparlers à Vienne, le chef de l’appareil diplomatique de notre pays a noté le sérieux et l'intensité des négociations : « Les progrès dans le processus de négociation sont significatifs, mais l'autre partie doit encore garantir les droits et intérêts légitimes de l'Iran dans certaines questions clés. Elle doit prendre des décisions politiques sérieuses et montrer sa volonté concrète », a insiste le très haut diplomate iranien.

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, se félicite pour sa part de l'opportunité de rencontrer notre ministre des Affaires étrangères et d'avoir un échange de vues direct avec lui.

Il y a quelques heures également, le très haut diplomate iranien a rencontré le Président slovène en marge de la Conférence. 
Le Ministre des Affaires étrangères a quitté Téhéran le vendredi matin pour Munich afin d'assister à la 58e session de la Conférence de Munich sur la Sécurité.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha