Commandant des forces terrestres du CGRI : l’ennemi n'a pas le pouvoir d'agir contre la République islamique d’Iran

Téhéran (IRNA) – Rendant hommage au tombeau du Général Soleimani à Kerman, le commandant des forces terrestres du Corps des gardiens de la révolution islamique a déclaré: « L'attaque contre Ain al-Assad et les mouvements qui ont eu lieu en Palestine occupée et aux États-Unis et dans certains pays sont des réponses choquantes qui amènent le système à la frontière après le martyre du général Ghassem Soleimani. La dissuasion a montré que les ennemis n'ont pas le pouvoir d'agir contre la République islamique. »

Selon l'IRNA, le Général Mohammad Pakpour mercredi en marge du pèlerinage sur la tombe du général Ghassem Soleimani, notant que les camarades et les forces entraînées par ce général iranien, comme par le passé et comme pendant la vie du Général Soleimani, sont pleinement préparés à repousser toute menace.

Le monde a également vu et essayé cette chose importante après le martyre du général Soleimani. Le sang et le caractère du général Ghassem Soleimani sont si grands que si tous les dirigeants américains sont tués, le sang du général Martyr Soleimani ne sera pas vengé car nous devons venger son sang par d'autres moyens. »

Le commandant des forces terrestres du Corps des gardiens de la révolution islamique a souligné : « Nous devons poursuivre le chemin et la tradition du martyr Soleimani. »

 « Les ennemis ont compris cette équation que s'ils ne l'observent pas, ils seront durement touchés et nous continuerons cette équation et inspirés par le général Ghassem Soleimani et ses sacrifices et son abnégation, nous nous opposerons sûrement à toute conspiration. Et le monde comprendra cela et le considèrera dans ses calculs. », a poursuivi le général Pakpour.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha