Mission iranienne à l'ONU : la guerre contre le terrorisme ne doit pas être une excuse pour affaiblir la souveraineté syrienne

New York (IRNA) - Majid Takht-Ravanchi, ambassadeur et représentant permanent d'Iran auprès des Nations Unies, a souligné que la crise syrienne ne peut être résolue sans mettre fin à l'occupation et éradiquer les menaces terroristes, affirmant que la guerre contre le terrorisme ne devrait pas être une excuse pour affaiblir la souveraineté syrienne.

Selon l'IRNA, Majid Takht-Ravanchi, l’ambassadeur et représentant permanent d’Iran auprès des Nations Unies, a déclaré lors d'une réunion du Conseil de sécurité mardi au sujet des développements politiques et humanitaires en Syrie : « Après plus d'une décennie depuis le début de la guerre civile en Syrie, les besoins humanitaires dans ce pays ont atteint leur plus haut niveau. »

« Un rapport récent du Secrétaire général des Nations unies indique que 14,6 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire [en Syrie], ce qui montre une augmentation de 1,2 million de personnes par rapport à 2021. Selon le même rapport, la récession économique aiguë et rapide, ainsi que les effets associés au changement climatique, sont apparus comme les principaux et nouveaux moteurs des besoins humanitaires. », a ajouté le chef de la mission iranienne à l’ONU.

« La crise économique actuelle a touché les gens ordinaires, en particulier les enfants, les femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées. Compte tenu de la situation humanitaire désastreuse, la levée des sanctions unilatérales contre le peuple syrien est plus vitale que jamais. », a souligné le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

Il a également déclaré que la guerre contre le terrorisme ne devrait pas être une excuse pour saper la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie. La présence illégale de forces étrangères dans certaines parties de la Syrie, qui ont créé des conditions idéales pour les activités terroristes, doit cesser immédiatement.

« L'Iran maintient ses contacts avec le gouvernement syrien, l'envoyé spécial de l'ONU et ses partenaires au format Astana pour aider à mettre fin à la crise et à réduire les souffrances du peuple syrien dès que possible. », a conclu le haut diplomate iranien.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha