Journée mondiale de Qods : grande marche pour la Palestine commence en Iran

Téhéran (IRNA)-Ce vendredi 29 avril 2022, dernier du mois béni du Ramadan, comme ailleurs en Iran, une grande marche pour la cause palestinienne est organisée à Téhéran. Des milliers de personnes sont attendues.

Les rues d'Iran sont devenues une scène spectaculaire de soutien au peuple opprimé et puissant de Palestine ; Des adolescents qui n'ont pas vu celui qui a nommé le dernier vendredi du mois de Ramadan, « Journée mondiale de Qods », l'initiative qui marque la solidarité des Musulmans avec les Palestiniens opprimés, y sont massivement présents.

Ils sont là pour soutenir le noble idéal qui était la raison de cette nomination. Des hommes et des femmes qui considèrent la question de Qods au-delà de tout concept politique participent à ce grand rendez-vous pour le soutenir.

Un appel à une massive participation, après deux ans de suspension pour cause de la crise sanitaire liée au Covid19, a été lancé par les autorités pour ce vendredi important qui marque « La Journée mondiale de Qods », à l’initiative du défunt père-fondateur de la République islamique d’Iran, l’Ayatollah Khomeiny (Que son âme repose au Paradis).  
Une grande marche partira à 10 heures du matin des principales places et des mosquées vers les lieux où sont prévus les prières collectives du Vendredi. 

De plus, depuis hier soir, de nombreux groupes volontaires issus du peuple, ainsi que des institutions révolutionnaires et des organisations non gouvernementales, se sont installés le long des itinéraires de la grande marche pour mener à bien divers programmes culturels en marge des manifestations.

Toujours à l’occasion de la Journée internationale de Qods, de nouvelles réalisations de Défense de l'Iran islamique ont été exposées sur les itinéraires de la grande marche:  Il s’agit notamment d’un missile de fabrication nationale nommé « Khyber Shekan » ; Le dernier missile balistique iranien d'une portée de 1450 km, de type tactique à plus longue portée au monde, et d’un autre missile nommé « Emad », qui est le dernier missile construit par l'armée de l'Air du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

Suivez-nous sur @Irnafrench Twitter

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha