La journaliste Shireen Abu Akleh tuée par Israël: déclaration des médias étrangers basés à Téhéran

Téhéran - IRNA - Des reporters de médias étrangers basés à Téhéran ont publié une déclaration condamnant les crimes du régime de Tel-Aviv à l’origine de la mort en martyre d’une journaliste chevronnée palestinienne pour AL-Jazeera, Shireen Abu Akleh. Ils ont qualifié le meurtre d'une employée de presse clairement identifiée au sein d'une zone de conflit par les militaires israéliens de « tir sur la liberté d'expression dans les médias ».

Selon l’IRNA, le texte intégral de la déclaration, a été signé par 65 journalistes de médias étrangers basés à Téhéran et dont une copie a été fournie à l’agence officielle iranienne.

Les journalistes des médias étrangers basés à Téhéran condamnant ce "crime horrible" exhortent à cette occasion les organisations internationales et juridiques à condamner le crime et à intenter une action en justice pour poursuivre les auteurs par le biais d'une enquête indépendante afin de mettre fin à des décennies des crimes perpétrés par Israël.  

La déclaration souhaite également de la patience aux proches et aux collègues de la défunte journaliste d’Al-Jazeera et de la fermeté et du succès à tous ses suivistes.

Suivez-nous sur @Irnafrench Twitter

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha