21 déc. 2023, 14:55
Journalist ID: 2385
Code d'info: 85329171
T T
0 Persons

Tags

Le ministre israélien des A.E. menace Meshaal et Haniyeh d'assassinat

Téhéran-IRNA-Eli Cohen, le ministre des Affaires étrangères du régime sioniste, a menacé mercredi soir d'assassinat les hauts dirigeants palestiniens, dont Khalid Meshaal et Ismail Haniyeh.

Selon l’IRNA, cité par la chaîne panarabe qatarie, Al Jazeera, Cohen a déclaré : « Nous tenterons de liquider Haniyeh et Meshaal, et leur mort ne sera pas naturelle ».

Il a ajouté que Tel-Aviv enverrait le chef du Mossad dans tous les pays pour négocier dans le but de rendre les captifs militaires israéliens, détenus par la résistance palestinienne.

« Nous avons convenu avec Chypre et l'Angleterre d'établir une voie navigable entre Chypre et Gaza sous la supervision de la sécurité israélienne », a-t-il annoncé.

Le chef du bureau politique du Hamas s’est rendu en Égypte pour discuter d’une éventuelle trêve à Gaza impliquant un échange de prisonniers et l’entrée de davantage d’aide humanitaire à Gaza.

Ismaïl Haniyeh, basé au Qatar, devrait s’entretenir avec le chef des renseignements égyptiens, Abbas Kamel.

Avant de quitter le Qatar, Ismaïl Haniyeh a rencontré le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian qui s’était rendu à Doha.

Le Jihad islamique de la Palestine a annoncé, mercredi 20 décembre, qu’une délégation du mouvement dirigée par son secrétaire général, Ziyad al-Nakhalah, se rendrait en Égypte dans les prochains jours pour « discuter des moyens de mettre fin à l’agression israélienne et d’un accord d’échange de prisonniers ».

Le directeur du Mossad, David Barnea, a tenu cette semaine une réunion à Varsovie, capitale de la Pologne, avec le chef de la CIA, William Burns, et le Premier ministre qatari, le cheikh Mohammed ben Abderrahman Al-Thani, a rapporté l’AFP, citant une source anonyme.

La source a indiqué que les pourparlers avaient pour but de parvenir à un accord sur la libération des captifs restants à Gaza en échange d’une trêve et de la libération éventuelle de prisonniers palestiniens.

Le mois dernier, le Qatar a contribué à négocier une trêve d’une semaine au cours de laquelle 80 captifs israéliens ont été libérés en échange de 240 prisonniers palestiniens.

Mais la trêve ne tient pas, et Netanyahu en est tenu pour responsable par le Hamas.

Le mouvement palestinien se dit prêt à libérer les soldats israéliens détenus à Gaza en échange de la libération de tous les prisonniers palestiniens qui croupissent sous les geôles israéliennes, sans jugement ni procès.

0 Persons

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .