• Iran : le site archéologique préhistorique de Tépé Sialk au centre

    Iran : le site archéologique préhistorique de Tépé Sialk au centre

    Kashan (IRNA)-Faisant partie de la première civilisation sédentariste qui est, d'une manière générale, un mode de vie caractérisé par une fréquence faible, voire nulle, de déplacements, au plateau central d'Iran, le site archéologique de Tépé (colline) Sialk, date de près de huit mille ans. Localisé dans la province d'Ispahan, et à quelques kilomètres de la ville de Kashan, le site archéologique préhistorique accueille toujours les touristes durant la période vacancière du Nouvel An iranien (Norouz) tandis que certains sites culturels et historiques de la ville, y compris le complexe historique de Bagh-e Fin (Jardin de Fin) sont fermés au public en raison de l’épidémie du Covid19. (Photo: Saïd Sadeqi Moqddam).

  • Les quartiers historiques de Hamedan accueillent les carnavals de Norouz

    Les quartiers historiques de Hamedan accueillent les carnavals de Norouz

    Téhéran (IRNA)- L'Organisation du Patrimoine culturel, de l'Artisanat et du Tourisme de la province de Hamedan a organisé des carnavals de joie en vue de célébrer la fête de Norouz. Photos: Adel Bakhoda

  • Le Hammam Ghandj Ali Khan de Kerman

    Le Hammam Ghandj Ali Khan de Kerman

    Téhéran (IRNA)- Le Hammam Ghandj Ali Khan dans la ville de Kerman est un des monuments historiques de cette ville au sud d'Iran. Ce Hammam est transformé en un musée d'anthropologie et d'ethnographie et reflète les modes de vie traditionnels des habitants de cette région. Photos: Abouzar AhmadiZadeh

  • Nouvel An iranien: les carnavals de joie dans les rue de Téhéran

    Nouvel An iranien: les carnavals de joie dans les rue de Téhéran

    Téhéran (IRNA)- À l'occasion de la fête du Nouvel An iranien (Norouz) les rues de Téhéran sont fréquentées par les carnavals de joie. La musique traditionnelle et folklorique de différentes ethnies iraniennes constitue une partie importante de ces programmes. Ces festivités se déroulent tout en respectant les protocoles sanitaires de la lutte contre le coronavirus. Photos: Genia Abadian

  • Norouz 1400 : la tombe de Saadi

    Norouz 1400 : la tombe de Saadi

    IRNA ( Shiraz)-En image la tombe du grand poète classique iranien, Saadi de Shiraz, au deuxième jour du Nouvel AN iranien (Norouz 1400). Ce lieu ultra touristique avait été fermé pendant les vacances de Norouz, l'année dernière, pour empêcher une nouvelle vague de la Covid 19. Cette année, les responsables de la province du Fars ont demandé à leurs compatriotes de ne pas se rendre à Shiraz, manière de lutter contre le virus mortel. (Reza Qaderi)

  • Ouverture de l'exposition de documents sino-iraniens à Téhéran

    Ouverture de l'exposition de documents sino-iraniens à Téhéran

    Téhéran (IRNA)-Un salon exposant les documents sino-iraniens s’ouvre ce samedi 27 mars 2021, à l'occasion du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, en présence du Chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et son homologue chinois, Wang Yi. (Photo : Amin Jalali)

  • Le ministre chinois des Affaires étrangères reçu par le président Rohani

    Le ministre chinois des Affaires étrangères reçu par le président Rohani

    Téhéran (IRNA)- Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères est reçu par Hassan Rohani, président de la République islamique d'Iran. Wang Yi est le plus haut diplomate chinois à effectuer une visite officielle en Iran depuis la visite du président chinois Xi Jinping en janvier 2016.

  • Le Kapar traditionnel transformé en hôtel 4 étoiles

    Le Kapar traditionnel transformé en hôtel 4 étoiles

    Djiroft (IRNA)- Le Kapar est une sorte de logement traditionnel utilisé dans les villages du Sud-est d'Iran dans les provinces de Sistan et Baloutchistan, de Hormozgan et de Kerman. Les habitants de ces provinces construisent le Kapar par des éléments naturels issus des palmiers locaux qui poussent dans ces régions. A Djiroft, au sud de la province de Kerman, un hôtel 4 étoiles a suivi le modèle de ces logements traditionnels pour offrir à ses clients une atmosphère rustique et locale. Photos : Abouzar AhmadiZadeh

  • Le Jardin des Orangers de Ghavam à Chiraz

    Le Jardin des Orangers de Ghavam à Chiraz

    Chiraz (IRNA)- Le Jardin des Orangers de Ghavam est une des attractions touristiques de la ville de Chiraz. Ce jardin abrite la maison traditionnelle de la famille Ghavam, un des clans très influents à l'époque Qadjar. Photos: Shiva Attaran

  • La mine de Turquoise de Neyshabour, exploitée depuis des millénaires

    La mine de Turquoise de Neyshabour, exploitée depuis des millénaires

    Neyshabour (IRNA)- La mine de turquoise de Neyshabour est la plus ancienne mine active au monde. Des preuves archéologiques montrent que l'extraction de turquoise dans ce site date d'il y a 6700 ans, et bien que de nombreuses anciennes mines aient été abandonnées après l'exploitation minière, la mine de turquoise de Neyshabour est toujours active. Photos: Maryam Almomen

  • La maison Agha Ali, une des plus grandes structures en adobe (brique traditionnelle) dans le monde entier

    La maison Agha Ali, une des plus grandes structures en adobe (brique traditionnelle) dans le monde entier

    Rafsanjan (IRNA)- La Maison Agha Ali de Rafsanjan avec une superficie de 7000 m3 est une des plus grandes maisons en adobe (brique traditionnelle) dans le monde entier. L'adobe (Khesht) est de l'argile qui, mélangée d'eau et de paille hachée ou d'un autre liant, est façonnée en briques séchées au soleil ou dans le four. La citadelle de Bam, la plus grande structure en adobe du monde, est enregistrée sur la liste du patrimoine universel de l'UNESCO. Photos: Abouzar AhmadZadeh

  • Le site historique de Taq-e Bostan à Kermanshah, accueille des touristes de Nowruz 1400

    Le site historique de Taq-e Bostan à Kermanshah, accueille des touristes de Nowruz 1400

    Téhéran (IRNA)- Taq-e Bostan signifie «Arche du jardin» ou «Arche faite de pierre», est un site historique et archéologique avec une série de grands reliefs rocheux de l'époque de l'Empire sassanide de Perse, sculptés autour du 4ème siècle après JC.

  • L'Iran va bientôt lancer un important oléoduc (Rouhani)

    L'Iran va bientôt lancer un important oléoduc (Rouhani)

    Téhéran (IRNA)- Le président Hassan Rouhani a déclaré que l'exportation d'une grande partie du pétrole brut se ferait à partir des terminaux de la mer d'Oman au cours de l'année iranienne en cours qui a commencé le 21 mars 2021.

  • La parade de Haji Firooz et de comédiens enchante les rues de Téhéran

    La parade de Haji Firooz et de comédiens enchante les rues de Téhéran

    Téhéran (IRNA)- Rien n'était peut-être aussi passionnant et mémorable que la vue de gens excentriques, traditionnellement appelés Haji Firooz. À une centaine de mètres au nord de la place Vali Asr, un certain nombre d'hommes de Haji Firooz, vêtus de costumes rouges et le visage noirci, dansaient, jouaient au Daf, chantaient des parades amusantes et faisaient des cascades pour les gens et des voitures en mouvement. Haji Firooz est le symbole de Nowruz et l'élément principal de la ville heureuse dans les derniers jours de l'année.

  • Marché aux fleurs et plantes de printemps 1400 à Ispahan

    Marché aux fleurs et plantes de printemps 1400 à Ispahan

    Téhéran (IRNA)- Les marchés aux fleurs d’Ispahan célèbrent le printemps. Plusieurs exposants ont présenté aux visiteurs de multiples variétés de fleurs et de plantes.

  • Nowruz à Chiraz 1400 : les gens se rassemblent au tombeau de Hafez

    Nowruz à Chiraz 1400 : les gens se rassemblent au tombeau de Hafez

    Téhéran (IRNA)- Shams al-Din Mohammad Hafez-e Chirazi, connu sous le nom de «Hafez», est l'un des plus grands poètes de l'Iran. Le poète de renommée mondiale a vécu au 14ème siècle et nous a laissé des trésors précieux qui nourrissent encore l’âme de l’homme. Son mausolée situé dans la ville iranienne de Chiraz est une attraction touristique depuis des années. Des gens de l'Iran et d'autres pays viennent visiter sa tombe chaque année. Bien que la pandémie de coronavirus ait empêché de nombreux touristes de s'y rendre pendant les vacances de Nowruz, voici quelques photos du site pour se réjouir.

  • Le musée d’Azerbaïdjan, deuxième grand musée du patrimoine culturel iranien

    Le musée d’Azerbaïdjan, deuxième grand musée du patrimoine culturel iranien

    Téhéran (IRNA)- Détenant des milliers d'œuvres d'art - des antiquités perses, mésopotamiennes et élamites aux chefs-d'œuvre d'artistes de l'ère islamique, il n'est pas surprenant que le musée Azarbaijan soit connu comme le deuxième grand musée du patrimoine culturel après le Musée national d'Iran. Conçu par l'architecture française, André Godard, et construit par des boursiers iraniens, Azarbaijan Museum, situé à proximité de la majestueuse Masjed-e Kabud («Mosquée Bleue»).

  • Bagh-e Narenjestan: l'un des jardins les plus petits et les plus visités de Chiraz

    Bagh-e Narenjestan: l'un des jardins les plus petits et les plus visités de Chiraz

    Téhéran (IRNA)- Nommé d'après les oranges amères qui bordent la cour centrale, Bagh-e Narenjestan est l'un des jardins brillamment entretenus de Chiraz. Les oranges amères sont «Narenj» en persan. Bien qu'il soit l'un des plus petits de la ville du sud de l'Iran, le jardin est une destination touristique de choix pour les touristes nationaux et internationaux. Le jardin abrite un pavillon richement décoré appelé Naranjestan-e Ghavam; un complexe appartenant à l’une des familles les plus riches de l’époque Qâdjâr de Chiraz.

  • L’IRNA et Kazinform organisent une exposition de photos en ligne

    L’IRNA et Kazinform organisent une exposition de photos en ligne

    Téhéran (IRNA)- L'agence de presse internationale «Kazinform» et l'agence de presse IRNA ont organisé conjointement une exposition de photos en ligne «Norouz: patrimoine culturel de l'Iran et du Kazakhstan». L'exposition photo en ligne se tient à l'occasion du Norouz, la grande fête de l'éveil de la nature, du printemps et du renouveau. L'exposition de photos composée de 100 photographies met en valeur les traditions et coutumes, le patrimoine culturel et la richesse des deux pays.

  • Éléments de Nowruz à Téhéran

    Éléments de Nowruz à Téhéran

    Téhéran (IRNA)- Alors que les Iraniens célèbrent Nowruz ces jours-ci, la municipalité de Téhéran a pris des initiatives pour installer des éléments urbains pour élever le moral des citoyens.

  • Le musée ethnographique arménien à nouveau Julfa

    Le musée ethnographique arménien à nouveau Julfa

    Téhéran (IRNA)- Le musée ethnographique arménien à nouveau Julfa dans la ville de la culture et de la musique, Ispahan.

  • Fête printanière de Norouz 1400 : la tradition de Hatf sin en image

    Fête printanière de Norouz 1400 : la tradition de Hatf sin en image

    Téhéran (IRNA)- Bien que le Coronavirus ait forcé la plupart des familles iraniennes à suivre l’auto-confinement, mais beaucoup ont continué à décorer les tables de Haft-Sin et observer les rituels de Nowruz toute en respectant les consignes et les directives dans le contexte de l’épidémie de la Covid-19. Manière de préserver leur santé mentale et leur morale aux côtés de leur santé physique. La coutume du Haft sin (sept " sin ") consiste donc à orner une nappe de sept objets dont le nom commence par la lettre "Sin" ou "S en français". Haft sin est une nappe disposée au moment de la fête de Norouz . Les iraniens mettent des éléments sur cette nappe que tout est comme un symbole de renouveau et de fertilité. Sofreh Haft Seen, le décor de table traditionnel Noruz (nouvel an iranien), ou tissu, décoré de sept éléments symboliques commençant par la lettre persane S (prononcée comme «sin»). Les sept articles sur le Sofreh Haft Seen comprennent sabzeh (germes de blé, de lentille ou de haricot mungo), samanu (un pudding sucré à base de blé germé), seeb (pomme), senjed (le fruit séché de l'olive sauvage, oleaster), somagh (sumak), serkeh (vinaigre) et de l’ail.

  • Le sanctuaire de l'Imam Reza à Machhad accueille le festival Nowruz

    Le sanctuaire de l'Imam Reza à Machhad accueille le festival Nowruz

    Téhéran (IRNA)- La veille de l’Année des nouvelles persanes avait été historiquement célébrée dans les sanctuaires et les mausolées à travers le pays comme un présage d’une année d’abondance; le plus célèbre d'entre eux est le sanctuaire de l'Imam Reza à Machhad, où des milliers de croyants se rassemblent dans le sanctuaire.

  • Nouvel An 1400: ambiance festive à Yazd, une ville du patrimoine mondial

    Nouvel An 1400: ambiance festive à Yazd, une ville du patrimoine mondial

    Téhéran (IRNA)- Alors que la fête de Norouz (Nouvel An) n’a pas cette année la saveur habituelle en raison du coronavirus, mais les villes sont décorées, comme chaque année, des éléments de Norouz et du début de printemps.

  • La floraison printanière

    La floraison printanière

    Téhéran (IRNA)- La floraison printanière dans les jardins de Kerman, au sud de l’Iran.

  • «Nowruz Khani», tradition de montrer la gratitude envers l'arrivée du printemps

    «Nowruz Khani», tradition de montrer la gratitude envers l'arrivée du printemps

    Téhéran (IRNA)- Chaque année, quelques semaines avant l'arrivée du printemps, des chanteurs traditionnels connus sous le nom de Nowruz Khans annoncent l'arrivée du printemps à Chiraz en chantant et en jouant de leurs instruments.

  • L’installation du premier système d'amarrage à point unique du terminal d'exportation de pétrole brut de Jask

    L’installation du premier système d'amarrage à point unique du terminal d'exportation de pétrole brut de Jask

    Téhéran (IRNA)- Le premier système d'amarrage à point unique du terminal d'exportation de pétrole brut de Jask dans le sud de l’Iran a été mis en service vendredi 19 mars.

  • Iran: les œufs de Norouz

    Iran: les œufs de Norouz

    Kerman (IRNA)-En image de beaux œufs colorés, manière d’accueillir le printemps et le nouveau siècle. (Photo : Abouzar Ahmadizadeh)

  • Tradition de No-Usti dans le nord-est de l'Iran avant l’arrivée Nowrouz

    Tradition de No-Usti dans le nord-est de l'Iran avant l’arrivée Nowrouz

    Téhéran (IRNA)- La cérémonie No-Usti (sur la rivière) a lieu le dernier mercredi matin de l'année sur la rivière Balghelu. Les femmes et les adolescentes sont les principales participantes à la cérémonie. Ils croient que les souhaits sont exaucés ce jour-là.

  • Le pavillon historique "Shah Goli" de Tabriz

    Le pavillon historique "Shah Goli" de Tabriz

    Tabriz (IRNA)- L'ensemble du jardin Shah Goli de Tabriz date du XIVème siècle (la dynastie Agh Ghoyounlou), mais le pavillon est bâti à l'époque Safavide. Le complexe était initialement de l'usage royal. Le pavillon entouré par un lac artificiel était couronné autrefois d'un dôme, mais l'ancien bâtiment est transformé dans son état actuel dans les années 1960. Ce complexe vient d'être rénové par la Mairie de Tabriz. Photos: Maryam Youssefi