6 oct. 2019 à 20:18
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83505150
0 Persons

Omar Khayyam, le célèbre poète, mathématicien et astronome persan (XIe-XIIe siècle) est connu pour ses beaux quatrains (Rubaiyat). Le mausolée d'Omar Khayyam est un monument moderne en marbre blanc érigé sur la tombe du poète situé sur la place du même nom dans la ville de Neychabour (Nishapur) dans le nord-est de l’Iran. Le tombeau de Khayyam, est le point de repère de Neychabour et la destination touristique la plus passionnante de la ville. Il est un exemple marquant de l'architecture iranienne moderne conçue par Houchang Seyhoun et achevée en septembre 1962. À force de sonder les étoiles, il mesura combien la vie paraissait petite et dérisoire devant l’insondable indifférence de l’Univers. Face à cette indifférence, Khayyam, dont le génie égalait celui de Pascal et Descartes, consacra une bonne partie de son existence à la poésie. Les quatrains de Khayyam, souvent cités en Occident pour leur scepticisme, recèleraient, selon ses commentateurs, d’une ambiance mystiques, faisant de Khayyam un soufi. Il aurait prôné l'ivresse de Dieu, et se disait infidèle mais croyant. Au-delà du premier degré hédoniste, les quatrains auraient donc selon les spécialistes une dimension mystique. Il présente aussi ,sans ordre et sans méthode, pour reprendre une expression de Montaigne dans la préface des Essais - donc sans stratégie visant à convaincre - ses espoirs, ses doutes et ses découragements dans ce qui semble un effort de vérité humaine. C'est peut-être une des raisons du succès mondial des quatrains. Khayyâm a connu une véritable notoriété en Occident et traduit en diverses langues et surtout en France suite à la publication de la traduction de ses Rubaiyats réalisée par le poète anglais Edward Fitzgerald en 1809.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 7 =