24 nov. 2019 à 21:23
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83567585
0 Persons

Semnan (IRNA)- Il y a des rues où l’on se sent bien, des rues vivantes – sans forcément être commerçantes – où l’on se dit qu’on aimerait bien habiter. Les jardins de la ville centrale de Semnan et son ancien système de distribution d'eau, qui aurait plus de 700 ans, ont créé de belles ruelles au cœur de la ville désertique. Voici en image l'une des plus belles ruelles reconstruites par la municipalité appelée en dialecte semnani « Ney Kijeh ». Il fait partie de ces ruelles qui s’ancrant dans la nature qui les environne. (Photos Abdollah Heydari)

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 3 =