22 déc. 2019 à 09:52
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83603405
0 Persons

Hamedan (IRNA)-Le mariage en Iran a des coutumes et des coutumes, dont certaines sont exclusives à la culture iranienne. Ces coutumes ont changé à plusieurs reprises tout au long de l'histoire et s'adaptent chaque fois de manière différente selon les groupes ethniques, les religions et même les différents niveaux sociaux. Parmi les cérémonies, on peut citer le rituel de Khontche Boroune de la Nuit de Yalda toujours au courant dans la province du Hamedan, à l’ouest, consacré à la nouvelle mariée et qui se déroule au domicile des filles. Dans ce festival, la famille du marié apporte à la mariée des fruits secs et frais symbole de cette nuit (Pastèque, Grenade, …) et des gâteaux et des bonbons soigneusement décorés et tout se passe dans une atmosphère de grande joie et les célébrations durent jusque tard.

Pour cette nuit, la famille de la mariée se prépare pour la réception du marié. Selon les traditions iraniennes, il est de coutume pour les familles qui viennent de se réunir la plus longue nuit de l'année de célébrer le bonheur et la joie d'une autre manière. Des cadeaux de la famille du marié sont également présentés à la mariée qui mettra un sourire plus éclatant sur le visage de la mariée pour redoubler la joie et la vitalité de cette longue nuit.

La décoration des cadeaux de nuit de Yalda est une autre chose à laquelle de nombreuses familles prêtent attention. Pour plus d'ornementation, des rubans rouges sont utilisés, ainsi que de la grenade rouge et de la pastèque pour créer une belle palette de couleurs.

La cérémonie est également marquée par une autre tradition de la nuit de Yalda à savoir la récitation de la poésie classique de Hafez, poète de l’amour iranien du 14e siècle. Chaque membre de la famille fait un vœu et ouvre le livre au hasard pour une consultation spirituelle et demande au membre le plus âgé de la famille à lire à haute voix. Ce qui est exprimé dans ce poème est considéré comme l'interprétation de la volonté et de savoir  et comment il va se réaliser. Ceci est appelé Faal-e Hafez . 

Chaque coutume a ses racines dans le passé et a sa portée philosophique. Quant à ce rituel de Khontche Boroun on dirait qu’autrefois les familles du jeune homme  préparaient une offrande spéciale de Yalda pour fournir une occasion aux nouveaux-fiancés de se retrouver. Pour que les familles soient plus ensemble et montrer leur affection pour la jeune mariée. Autrefois les nouveaux fiancés n’étaient pas autorisés à se voir que certaines nuit, et Yalda était l’une d’entre elles. Ce festival était un prétexte pour les voir ensemble.

https://twitter.com/Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 0 =