Téhéran (IRNA)- Des villages coupés du monde, des cours d'eau qui débordent et des transports à l'arrêt : une semaine après des violentes précipitations qui ont touché le sud-est de l'Iran, la province de Sistan et Balûchistân, les dégâts sont considérables. (Photo: Hamed Gholami)

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 2 =