17 mars 2020 à 16:58
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83718755
0 Persons

La nouvelle année civile iranienne approche à grands pas et la nature se pare de verts alors que le coronavirus sème le trouble fête. Cette année le coronavirus vient de faire un grand mal dans la célébration de la plus grande fête nationale et ancienne en Iran, à savoir Nowrouz, une fête en hommage à la nature.

Alors que le bilan de l’épidémie mortelle de la Covid-19 s’alourdit à 988 décès en Iran, la population confinée essaie de garder le sourire. Les iraniens restent heureusement respectueux du mot d’ordre gouvernemental (Restez à la maison). Retranchés chez eux pour se mettre à l’abri du coronavirus, dans certaines villes les habitants ont joué un rôle efficace pour ralentir la propagation du virus. Mais dans certaines autres grandes villes on voit toujours les déplacements des gens dans les rues et cela sans prendre au sérieux les mesures d'hygiène et les distances de sécurité ainsi que d’autres gestes de protection tels, le port de masque ou des gants ou encore l’utilisation de gel hydroalcoolique. Certes le respect des consignes reste ultra important dans cette situation inédite et si on ne fait pas cela, on risque d’aller tout droit à une catastrophe sanitaire. Ces images graphiques montrent comment l’épidémie continue de s’accélérer et le virus de la Covid-19 reste proche de nous.

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 1 =