9 nov. 2020 à 10:58
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84103851
0 Persons

Tags

Boushehr (IRNA) – Son image existait même sur les sceaux royaux et les emblèmes nationaux de l'Iran de l'ère achéménide. Le palmier-dattier est un arbre qui a pris une sorte de sainteté particulière chez les habitants du sud d'Iran. Pendant la guerre imposée 1980-1988, cet arbre est devenu le symbole de la résistance et du sacrifice pour défendre la patrie. Le palmier-dattier est un élément socio-culturel pour les provinces du sud d'Iran. Et cela est peut-être dû à sa ressemblance avec les êtres humains, car le palmier-dattier a du sexe masculin et féminin et en langue persan les Iraniens utilisent l'unité de Nafar (personne) pour compter cet arbre. Dans le cas de la plupart des arbres si l'on taille la cime, plus de branches vont pousser, mais si la tête d'un palmier-dattier est coupée, cela aboutira à la mort de l'arbre. Si le palmier-dattier est brûlé, il ne laisse aucune trace et se transforme entièrement en cendres. Le palmier-dattier est très résistant à la pénurie d'eau et les pluies saisonnières suffisent à sa croissance. Cet arbre s'enracine profondément dans le sol pour profiter de l'humidité des profondeurs. Cet arbre a une longue durée de vie qui atteint jusqu'à 200 ans. Le fruit de la datte est la nourriture de base des êtres humains dans les zones arides du sud d'Iran. Il a de larges, longues et belles feuilles qui s'utilisent dans les travaux d'artisanat. La datte est récoltée sur 180 000 hectares de plantations en Iran. L'Iran partage plus de 20% de la production mondiale de dattes. L'Iran est donc le premier producteur mondial de dattes avec une production de près d'un million de tonnes par an. Photos: Abbas Heydari

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 1 =