Accord nucléaire

  • Zarif exhorte les États-Unis à lever «sans tarder» toutes les sanctions conformément à leurs obligations

    Zarif exhorte les États-Unis à lever «sans tarder» toutes les sanctions conformément à leurs obligations

    Téhéran (IRNA)-Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, réitérant sur le fait que les États-Unis devraient lever toutes les sanctions « sans tarder », au nom de leurs obligations liées au Plan global d’action conjointe sur le nucléaire (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais), a déclaré : « Les Américains doivent savoir que ni les sanctions ni le sabotage ne seront pas un outil de négociation et ne feront que rendre la situation plus difficile pour eux . »

  • L’équipe négociatrice iranienne dirigée par Araghchi arrive à Vienne

    L’équipe négociatrice iranienne dirigée par Araghchi arrive à Vienne

    Téhéran (IRNA)-L’équipe négociatrice iranienne pour une nouvelle réunion de la comission mixte et la relance de l'accord nucléaire (JCPOA), dirigée par Seyyed Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères pour les affaires politiques et internationales, est arrivée ce mardi à Vienne.

  • Lavrov: toutes les sanctions contre l'Iran doivent être inconditionnellement levées (JCPOA)

    Lavrov: toutes les sanctions contre l'Iran doivent être inconditionnellement levées (JCPOA)

    Téhéran (IRNA) - "Notre position sur le JCPOA est assez claire et toutes les sanctions contre l'Iran doivent être inconditionnellement levées.", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

  • Les activités nucléaires de l'Iran ne s'arrêteront pas tant que les sanctions ne seront pas «complètement levées»

    Les activités nucléaires de l'Iran ne s'arrêteront pas tant que les sanctions ne seront pas «complètement levées»

    Téhéran (IRNA)- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Aragchi, a déclaré que tant que les États-Unis ne lèveraient pas toutes leurs sanctions et ne retourneraient pas au Conseil de sécurité de l'ONU, aucune des activités nucléaires de l'Iran, en particulier dans le domaine de l'enrichissement, ne seraient arrêtée ni même réduite.

  • Rohani: Une voie unanime se fait entendre de la part de tous les États signataires du JCPOA

    Suite à la réunion constructive et fructueuse de la commission mixte du JCPOA à Vienne;

    Rohani: Une voie unanime se fait entendre de la part de tous les États signataires du JCPOA

    Téhéran (IRNA)- "Tous les États membres de l'accord nucléaire sont parvenus à la conclusion qu'il n'y a de meilleure solution que le JCPOA et qu'il n'y a d'autre moyen que la mise en œuvre intégrale de cet accord international.", a déclaré le président de la République islamique d'Iran.

  • Commission mixte du JCPOA à Vienne : remplir les obligations par d’autres parties est «à l’ordre du jour» (Téhéran)

    Commission mixte du JCPOA à Vienne : remplir les obligations par d’autres parties est «à l’ordre du jour» (Téhéran)

    Téhéran (IRNA) – Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a réaffirmé que la levée des sanctions américaines et remplir les obligations par d’autres signataires du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) sont à

  • La négociation Iran-USA n'aura pas lieu

    La négociation Iran-USA n'aura pas lieu

    Téhéran (IRNA) - "L'Iran n'entame pas de négociations directes ou indirectes avec les États-Unis. Nos entretiens avec le P4 + 1 à Vienne au sujet de la levée des sanctions, et des actions que les Américains doivent prendre en premier et la vérification de leurs actions sont purement techniques.", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

  • Les États-Unis doivent lever toutes les sanctions visant l'Iran «dès que possible»

    L’ancien ministre iranien de la Défense dans une interview avec la Radio Chine Internationale

    Les États-Unis doivent lever toutes les sanctions visant l'Iran «dès que possible»

    Téhéran (IRNA) -« Les États-Unis devraient lever toutes les sanctions contre l'Iran dès que possible», insiste l'ancien ministre iranien de la Défense et conseiller du Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, pour l’industrie de la Défense, Hossein Dehqan, à l’occasion d’une interview accordée samedi à la Radio Internationale Chine.

  • Réunion de la Commission mixte du PGAC, au cœur de la conversation téléphonique Zarif-Le Drian

    Réunion de la Commission mixte du PGAC, au cœur de la conversation téléphonique Zarif-Le Drian

    Londres (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif et son homologue français, Jean-Yves Le Drian ont évoqué samedi la poursuite de la réunion de la Commission mixte, qui prévue ce mardi en présentiel à Vienne.

  • Aujourd'hui, c'est le tour des 5 + 1 d’accomplir leurs obligations, insiste le Président Rohani

    Aujourd'hui, c'est le tour des 5 + 1 d’accomplir leurs obligations, insiste le Président Rohani

    Téhéran (IRNA)- Le Président de la République islamique d’Iran (RII), Hassan Rohani mettant en garde ce jeudi, contre l’inaction de certaines parties signataires de l’accord multilatéral sur le nucléaire de 2015, a déclaré : « Aujourd'hui et dans les circonstances actuelles, c'est le tour des 5 + 1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni + Allemagne) de remplir leurs devoirs liés au Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais). Qu’ils sachent que chaque jour de retard est à leur détriment. »

  • Les États-Unis n’ont qu’à revenir à l’accord nucléaire et lever les sanctions

    Les États-Unis n’ont qu’à revenir à l’accord nucléaire et lever les sanctions

    Téhéran (IRNA)- Notant que les Américains, eux-mêmes, sont arrivés à la conclusion que leur politique de « pression maximale » a échoué, le premier vice-président iranien, Eshaq Jahanguiri a déclaré : « Les États-Unis n’ont qu’à retourner à l’accord nucléaire de 2015 (Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien dit PGAC ou JCPOA, selon son acronyme anglais) et lever les sanctions. »

  • Ex-négociateur de l'accord nucléaire: Les États-Unis doivent retourner au JCPOA sans négociations

    Ex-négociateur de l'accord nucléaire: Les États-Unis doivent retourner au JCPOA sans négociations

    Madrid (IRNA) - Hossein Mousavian, chercheur à l'Université de Princeton et ancien membre de la délégation iranienne au cours des négociations nucléaires, a déclaré dans un webinaire de l'institut Beyrouth (Cercles e-Policy): "Les États-Unis ont quitté le JCPOA sans négociations et doivent y retourner sans négociations."

  • Sauver l’accord nucléaire : Il revient aux Etats-Unis de faire le premier pas

    Sauver l’accord nucléaire : Il revient aux Etats-Unis de faire le premier pas

    Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, le très haut diplomate Mohammad Javad Zarif, a réaffirmé que l'Iran se méfie des pays occidentaux qui n'ont jamais mis en œuvre correctement l'accord multilatéral sur le nucléaire de 2015 ajoutant : « Les États-Unis se sont retirés du Plan global d’action commun sur le nucléaire (PGAC) et il revient donc à eux de faire le premier pas pour sauver le Pacte ».

  • La voie claire passe par la levée des sanctions et du respect des engagements par les USA, "si nous sommes pour la diplomatite"

    Hassan Rohani lors d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique :

    La voie claire passe par la levée des sanctions et du respect des engagements par les USA, "si nous sommes pour la diplomatite"

    Téhéran (IRNA) - Le président a qualifié les États-Unis de violateur majeur de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU (qui endosse l’accord nucléaire de 2015), soulignant : « Si nous sommes pour la diplomatie, le moyen le plus clair est de lever les sanctions et de respecter les engagements américains, et il n'y a pas d'autre option que cela. »

  • L’accord nucléaire ne peut pas être renégocié (Zarif)

    L’accord nucléaire ne peut pas être renégocié (Zarif)

    Téhéran (IRNA) - En réponse aux allégations depuis Washington pour une renégociation de l'accord nucléaire, le ministre iranien des Affaires étrangères a écrit dans un message Twitter: « Le PGAC (Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015) ne peut pas être renégocié. »

  • Vaézi : l’adoption d'une résolution anti-iranienne au sein du Conseil des gouverneurs est destructive

    Vaézi : l’adoption d'une résolution anti-iranienne au sein du Conseil des gouverneurs est destructive

    Téhéran (IRNA) – « L’adoption d'une résolution anti-iranienne au sein du Conseil des gouverneurs est destructive et aura un effet négatif sur le point de vue de l'Iran et la coopération avec l'AIEA. », a déclaré le directeur du cabinet du président de la République islamique d’Iran.

  • Accord nucléaire : Téhéran réagit aux récentes positions des USA et du trio européen

    Accord nucléaire : Téhéran réagit aux récentes positions des USA et du trio européen

    Téhéran (IRNA) – « Le moment n’est pas opportun pour une réunion informelle avec des représentants de l'UE et des États-Unis sur le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh en réaction aux récentes positions et actions (contreproductives) des États-Unis et de trois pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne).

  • Accord nucléaire : un retour sans la levée des sanctions des Etats-Unis n’a «aucun intérêt» pour l’Iran

    Accord nucléaire : un retour sans la levée des sanctions des Etats-Unis n’a «aucun intérêt» pour l’Iran

    Téhéran (IRNA)- Des représentants de l’Assemblée iranienne des experts du Leadership ont souligné dans la déclaration finale de leur huitième session officielle : « Le retour ou le non-retour des États-Unis au Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) n'a aucun effet sur la résistance du peuple iranien. « Leur retour au PGAC sans la levée pratique des sanctions, non seulement, n’est pas bénéfique, mais encore néfaste », insiste la déclaration émis ce lundi.

  • Rafael Grossi en Iran : les enjeux de sa deuxième visite

    Rafael Grossi en Iran : les enjeux de sa deuxième visite

    Téhéran (IRNA)-La deuxième visite de Rafael Grossi en Iran depuis sa prise de fonction, fin 2019, en tant que directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a lieu aujourd'hui samedi, au moment où Téhéran a fixé une date butoir (23 février) pour mettre fin aux inspections découlant du protocole additionnel de l'agence viennoise que l'Iran respecte à titre volontaire.

  • Les Etats-Unis mis à genoux devant les ennemis de l’accord nucléaire ?

    Les Etats-Unis mis à genoux devant les ennemis de l’accord nucléaire ?

    Téhéran (IRNA) - Le Secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, dans sa dernière position envers le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) a déclaré que « la première étape est le retour de l'Iran à ses engagements ». Il a ensuite expliqué « qu'il est « déplorable » que nous (les USA) ayons quitté le PGAC, « revenir dans l’accord ne suffit pas ». Pour Téhéran ces déclarations ne sont pas dignes d’un diplomate.

  • L’accord nucléaire est une « réalisation importante pour la diplomatie multilatérale »

    Conversation téléphonique entre le Président Rohani et le Président du Conseil européen

    L’accord nucléaire est une « réalisation importante pour la diplomatie multilatérale »

    Téhéran (IRNA) - Le Président de la République islamique d'Iran, s’attardant sur l'importance du rôle du Conseil de l'Europe dans l'orientation politique générale de l’Union européenne et dans la définition des priorités du bloc a déclaré : « L’UE, en tant qu'acteur important sur la scène mondiale, doit jouer un rôle approprié dans la lutte contre l'unilatéralisme américain. »

  • L'Iran n'a pas quitté l'accord nucléaire pour y revenir !

    L'Iran n'a pas quitté l'accord nucléaire pour y revenir !

    Téhéran (IRNA)- Le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies, Madjid Takht-Ravantchi, a souligné que la République islamique d'Iran ne s'était pas retirée du Plan global d'action commun sur le nucléaire de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) pour y revenir maintenant, et que la réduction des obligations liées au Pacte par Téhéran était au titre de l'accord et de article 36 en réponse au retrait unilatéral des Etats-Unis et à l'échec d'autres signataires à remplir leurs engagements respectifs vis à vis de Téhéran.

  • ‌‌‌‌Accord nucléaire : Téhéran appelle la troïka européenne à lire l'article 36 du JCPOA

    ‌‌‌‌Accord nucléaire : Téhéran appelle la troïka européenne à lire l'article 36 du JCPOA

    Téhéran (IRNA) - Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Mohammad Javad Zarif, en réponse à la déclaration du trio européen (France, Royaume-Uni, Allemagne), a souligné qu'ils devraient lire l'article 36 du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) et les nombreuses lettres de l'Iran.

  • Le diplomate iranien à Vienne annonce l'installation de nouvelles centrifugeuses à Natanz et à Fordo

    Le diplomate iranien à Vienne annonce l'installation de nouvelles centrifugeuses à Natanz et à Fordo

    Londres (IRNA) - L'ambassadeur et représentant permanent de la République islamique d'Iran à Vienne, Kazem Gharibabadi, a annoncé l'installation de nouvelles centrifugeuses sur les sites Natanz et Fordo dans le cadre de son plan de réductions de ses engagements liés à l’accord nucléaire violé par les Etats-Unis.

  • Les sanctions américaines sapent les relations Téhéran-Tokyo

    Les sanctions américaines sapent les relations Téhéran-Tokyo

    Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur de la République islamique d'Iran au Japon, Morteza Rahmani Movahed, insistant sur le fait qu’il n'y a aucun problème ni obstacle au développement des relations bilatérales entre Téhéran et Tokyo, dont le commerce du pétrole, la coopération économique, universitaire et culturelle, a déclaré : « Malheureusement, les sanctions américaines illégales à portée extraterritoriale et les prudences du Japon sont les principaux obstacles au développement des relations entre les deux pays amis asiatiques ».

  • C'est l'Iran qui a gardé en vie l'accord nucléaire, "pas le trio européen" ! (Zarif)

    C'est l'Iran qui a gardé en vie l'accord nucléaire, "pas le trio européen" ! (Zarif)

    Téhéran (IRNA) - Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré sur son compte Twitter que les dirigeants des trois pays signataires européens (France, Royaume-Uni, Allemagne) n'ont rien fait pour sauver le Plan global d'action commun sur le nucléaire de 2015. "C'est grâce à l'Iran que le PGAC reste vivant, pas le trio européen", rétorque le très haut diplomate.

  • Le retour des États-Unis à l’accord nucléaire sans la levée des sanctions: «une sorte de rançon»

    Le retour des États-Unis à l’accord nucléaire sans la levée des sanctions: «une sorte de rançon»

    Téhéran (IRNA)- Le Président du Conseil stratégique pour les Relations extérieures et membre du Conseil des autorités de surveillance de la mise en œuvre du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais), Kamal Kharrazi a déclaré: « Si les États-Unis veulent retourner au Pacte sans lever les sanctions, cela signifie une « rançon », parce qu'ils peuvent avancer pour chaque levée de sanctions, une condition, et cette perspective illogique va contre les intérêts de l’Iran.

  • Araghchi: l'Iran a la capacité d'enrichir l'uranium à un taux supérieur à 20%

    Araghchi: l'Iran a la capacité d'enrichir l'uranium à un taux supérieur à 20%

    Téhéran (IRNA) – "L'enrichissement à 20% a été fait selon la loi votée par l'Assemblée islamique. La réduction des engagements de l'Iran suit les mesures prévues dans le cadre du JCPOA et cela ne signifie pas la mort de l'accord nucléaire.", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

  • Accord nucléaire : l'Iran rejette toute renégociation du PGAC

    Accord nucléaire : l'Iran rejette toute renégociation du PGAC

    New York (IRNA) –Pour l’ambassadeur et le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies, Madjid Takht Ravantchi, la convocation d’une nouvelle réunion sur la résolution 2231 du Conseil de Sécurité de l’ONU (CSNU), est un autre signe de la défaite américaine. « Toute proposition d'amendement, de renégociation ou de prolongation est contraire à la résolution 2231 du CSNU qui endosse le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC) et est certainement inacceptable pour l'Iran », a insisté le diplomate.

  • La situation est différente de 2015, l’Iran est aujourd'hui «plus fort que jamais» (Rohani)

    La situation est différente de 2015, l’Iran est aujourd'hui «plus fort que jamais» (Rohani)

    Téhéran (IRNA)-Le président de la République islamique d’Iran (RII), Hassan Rohani, soulignant que l’Iran est aujourd’hui « plus forts et plus puissants que jamais », a déclaré : « Notre situation est différente de celle de 2015. Le jour où nous étions en négociation pour un plan global d’action commun sur le nucléaire, 6 épées de résolution et de PMD (dossier des dimensions militaires possibles dans le programme nucléaire qui a été, officiellement, légalement et politiquement, clos au conseil des gouverneurs de l’AIEA après la signature de l’accord nucléaire) étaient au-dessus de notre tête, mais ces épées sont aujourd’hui brisées ».