Accord nucléaire

  • PGAC: Le rapport de l'AIEA promet une « perspective constructive » pour les relations Iran-Agence

    PGAC: Le rapport de l'AIEA promet une « perspective constructive » pour les relations Iran-Agence

    Londres (IRNA) - Se référant au récent rapport du Directeur général de l'Agence international de l’Energie atomique (AIEA) sur l'Accord de garanties TNP avec la République islamique d'Iran, l'Ambassadeur et Représentant permanent de notre pays auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a déclaré : « Ce rapport promet une perspective positive et constructive aux relations Iran-AIEA. »

  • L'unilatéralisme américain « mine » l'ONU (Mission iranienne)

    L'unilatéralisme américain « mine » l'ONU (Mission iranienne)

    « L'unilatéralisme américain mine les Nations Unies », a prévenu le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht Ravanchi, en réponse aux allégations avancées par les autorités américaines qui incitent au déclanchement d’un « snapback » illégal des sanctions contre l’Iran.

  • PGAC : la France salue l'accord Iran-AIEA

    PGAC : la France salue l'accord Iran-AIEA

    Téhéran (IRNA)- La diplomatie française a salué jeudi soir l'accord trouvé entre l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et la République islamique d'Iran.

  • Khatibzadeh: Grâce au JCPOA, la coopération Iran-AIEA a atteint son apogée

    Khatibzadeh: Grâce au JCPOA, la coopération Iran-AIEA a atteint son apogée

    Téhéran (IRNA) - "Les relations Iran-AIEA ont traversé des hauts et des bas, mais le JCPOA a amené la coopération entre l'Iran et l'Agence à atteindre son apogée de sorte que les inspections de l'AIEA en Iran ait enregistré un record dans l'histoire de cette institution internationale.", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

  • Les États-Unis n'ont pas le droit d'user le « snapaback » contre l’Iran (Pékin)

    Les États-Unis n'ont pas le droit d'user le « snapaback » contre l’Iran (Pékin)

    New York ( IRNA) - Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Zhang Jun, réagissant à la demande officielle des États-Unis d'user le mécanisme du retour des sanctions onusiennes contre l'Iran, a déclaré: « Les États-Unis se sont retirés du PGAC ( Plan global d’action conjoint sur le nucléaire iranien de 2015) et cette demande est illégale. »

  • Retour des sanctions contre l'Iran : la Troïka européenne «ne soutient pas» la manœuvre américaine

    Retour des sanctions contre l'Iran : la Troïka européenne «ne soutient pas» la manœuvre américaine

    Londres (IRNA) - Trois États européens (France, Royaume-Uni, Allemagne) membres signataires du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien (PGAC) ont publié une déclaration disant qu'ils ne soutiennent pas l'action américaine pour déclencher un mécanisme du retour des sanctions onusiennes contre l’Iran.

  • Snapback : Le Conseil de sécurité « rejettera encore » les désidératas américains (Ambassadeur d’Iran à l’ONU)

    Snapback : Le Conseil de sécurité « rejettera encore » les désidératas américains (Ambassadeur d’Iran à l’ONU)

    Téhéran (IRNA) – « Nous sommes sûrs que le Conseil de sécurité rejette une fois de plus une dernière initiative américaine visant à déclencher le mécanisme du retour des sanctions dit « snapback » contre l’Iran, faute de justifications sur plan juridique », a insisté le représentant de l'Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht Ravanchi.

  • Les États-Unis n'ont «aucun droit» de faire recours aux mécanismes liés au PGAC

    Conversation téléphonique Rohani-Macron

    Les États-Unis n'ont «aucun droit» de faire recours aux mécanismes liés au PGAC

    Téhéran (IRNA)- « Contre la résolution du Conseil de sécurité » et « la violation de l’accord nucléaire (PGAC), c’est en ces termes qu’a qualifié le Président Hassan Rohani, qui vient de recevoir ce mercredi un appel téléphonique de son homologue français, Emmanuel Macron, une résolution dite « révisée » anti-iranienne, proposée par les Etats-Unis à l’ONU avant d’indiquer : « Les actions américaines ont toujours consisté à détruire le Plan global d’action commun sur le nucléaire (PGAC) et Washington n'a pas le droit d’avoir recours aux mécanismes liés à l’accord nucléaire. »

  • Embargo sur les armes contre l’Iran: La résolution américaine perdra le vote (Zarif)

    Embargo sur les armes contre l’Iran: La résolution américaine perdra le vote (Zarif)

    Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a affirmé que la résolution américaine, visant à prolonger l'embargo sur les armes conventionnelles contre l’Iran et qui est une violation de la résolution 2231 lié à l’accord international nucléaire «perdra le vote».