Zoroastrien

  • Conseiller du président Rohani: Les Zoroastriens ont toujours protégé le patrimoine culturel de l'Iran

    À l'occasion de la journée nationale du prophète Zoroastre:

    Conseiller du président Rohani: Les Zoroastriens ont toujours protégé le patrimoine culturel de l'Iran

    Téhéran (IRNA) - Le conseiller du président aux affaires des minorités ethniques et religieuses a écrit dans un message à l'occasion de la Journée nationale du prophète Zoroastre: "Suivant les enseignements de Zoroastre, les Zoroastriens ont toujours protégé le patrimoine culturel, les rites anciens et les fêtes traditionnelles de l'Iran."

  • La fête du dernier mercredi de l'année, un héritage de l'antiquité perse

    La fête du dernier mercredi de l'année, un héritage de l'antiquité perse

    Téhéran (IRNA) - Les Iranologues estiment que la fête du dernier mercredi de l'année (TchaharChanbeh Souri) est enracinée dans le rituel zoroastrien Farvardinéguan de la Perse antique et que depuis le début c'était une fête populaire et non un festin étatique, et c'est pour cette raison qu'elle est moins mentionnée dans les sources anciennes.

  • Iran : la fête zoroastrienne de Sadeh à Yazd

    Iran : la fête zoroastrienne de Sadeh à Yazd

    Yazd (IRNA)-Sadeh qui veut dire littéralement « centaine » en Persan, est une fête zoroastrienne célébrée 50 jours avant la fête de Norouz. Cette fête est aussi ancienne que celles de Norouz. Cette année les célébrations se sont faites dans le respect des règles sanitaires en vigueur pour lutter contre l’épidémie du Covid19 et avec un nombre limité des participants. En image le club de jeunes zoroastriens à côté du temple du feu de Yazd au centre de l’Iran. (Photo : Masoud Mir Jalili)