10 juin 2020 à 00:02
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83816398
0 Persons
L'envoyé iranien écrit à l'AIEA à propos des mesures illégales prises par les États-Unis

Téhéran (IRNA)- L'ambassadeur permanent de l'Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, dans une lettre adressée au directeur général de l'AIEA, a mis en garde contre la décision erronée et illégale des États-Unis concernant ses engagements internationaux dans les domaines de la coopération nucléaire et la création d'obstacles sur le terrain.

Dans la lettre, Kazem Gharibabadi a réitéré que les violations des États-Unis étaient contraires aux dispositions des articles 2 et 3 des statuts de l'agence, de l'article 4 du traité de non-prolifération, des résolutions de la Conférence générale de l'Agence, du JCOPA et de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Notant que l'Iran a le droit de prendre des mesures de représailles contre ces mesures, il a exhorté les membres de l'AIEA à agir de manière responsable contre ces actions illégales des États-Unis.

Gharibabadi a également demandé au directeur général de l'AIEA, Rafael Grossi, de refléter les violations américaines de ses engagements dans ses rapports sur la mise en œuvre des documents pertinents de l'agence.

Il a également critiqué les États-Unis dans leurs actions irresponsables concernant leurs engagements multilatéraux et le droit international pour empêcher la coopération nucléaire internationale à des fins pacifiques, ce qui a suscité de graves préoccupations.

Comme indiqué à l'article 2 du Statut de l'AIEA, je voudrais rappeler que les objectifs de l'AIEA sont d'accélérer et d'augmenter la part de l'énergie nucléaire dans la paix, la santé et la prospérité dans le monde, et l'une des fonctions statutaires de l'agence, telle qu'elle était mentionné à l’article 3 du Statut est d’encourager et d’aider la recherche et le développement d’applications pratiques de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques dans le monde, a-t-il déclaré.

L'article 4 du TNP, qui est l'un des principaux piliers du traité, déclare que le rôle principal de l'agence est de promouvoir la coopération internationale dans l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire pour aider tous les membres du Traité sur la non-prolifération à réaliser leur droit indéniable de développer la recherche, la production et l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques sans discrimination et conformément aux articles 1 et 2 du traité, a-t-il déclaré.

Ces droits, objectifs et rôles de l'agence, ainsi que dans les résolutions de la Conférence générale annuelle de l'agence, ont été soulignés et réaffirmés.

La promotion et le soutien d'activités nucléaires pacifiques sont si importants que même les mesures prises dans le cadre de la sécurité nucléaire ne devraient pas y faire obstacle. À cet égard, la résolution de la Conférence générale sur la «sécurité nucléaire» appelle tous les pays à veiller à ce que les mesures de renforcement de la sécurité nucléaire ne bloquent pas la coopération internationale dans le domaine des activités nucléaires pacifiques et la production, le transfert et l'utilisation de matières nucléaires et autres matières radioactives, l'échange de matières nucléaires à des fins pacifiques et la promotion de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire et cela ne sape pas les priorités du programme de coopération technique de l'agence, selon la lettre.

Contrairement à la pratique, le 27 mai 2020, les États-Unis ont annoncé qu'ils boycotteraient unilatéralement tous les projets nucléaires restants résultant du JCPOA, de la conversion du réacteur d'Arak, fournissant de l'uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et de l'exportation du combustible iranien du réacteur de recherche.

La résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU encourage les États membres à travailler avec l'Iran dans le cadre du JCPOA et des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire et à s'engager dans une coopération nucléaire civile avec une détermination mutuelle, a déclaré Gharibabadi.

Ces actions illégales laissent un impact destructeur sur la coopération et les activités nucléaires civiles internationales spécifiées dans les annexes 1 et 3 du Conseil de sécurité des Nations Unies, car elles créent des obstacles pratiques et techniques à la pleine mise en œuvre du JCPOA par ses parties restantes et le reste de la communauté internationale, a-t-il dit.

La menace et l'intimidation des experts nucléaires iraniens contrastent fortement avec le texte et l'esprit des statuts de l'AIEA. Un tel comportement irresponsable et inhumain des États-Unis met non seulement en danger la vie de centaines de milliers de patients qui ont désespérément besoin de ces produits radiopharmaceutiques, mais constitue également une grave menace pour les scientifiques du nucléaire, et les États-Unis devraient être tenus responsables de tout incident sur le terrain.

Alors que l'Iran a le droit de prendre des mesures compensatoires à cet égard, les États-Unis doivent assumer l'entière responsabilité des conséquences de ses actions offensives, selon la lettre.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrence
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
6 + 3 =