21 juil. 2020 à 23:28
Journalist ID: 2395
Code d'info: 83865004
0 Persons
L'Iran est favorable à un Irak digne et indépendant, souligne le Guide suprême

Téhéran (IRNA)- L'Iran n'a jamais eu et n'aura jamais l'intention de se mêler des affaires de l'Irak. L'Iran veut un Irak digne et indépendant avec son intégrité territoriale, son unité et sa cohésion internes protégées, a déclaré le le Guide suprême de la révolution islamique, l'imam Khamenei.

Après 5 mois, en raison du coronavirus, le Guide suprême a tenu sa première rencontre face-à face avec le Premier ministre irakien, Mustafa al-Kazimi.

«L'Iran n'a jamais eu et n'aura jamais l'intention de se mêler des affaires de l'Irak. L'Iran cherche un Irak digne et indépendant avec son intégrité territoriale, son unité et sa cohésion internes protégées», a souligné le Leader lors de la réunion.

«L'Iran est certainement contre tout ce qui affaiblit l'Irak. La perspective américaine concernant l'Irak est exactement le contraire de notre perspective parce que les États-Unis sont l'ennemi dans le vrai sens du terme et s'opposent à un gouvernement irakien indépendant et fort élu par vote populaire.»

«Peu importe aux États-Unis qui est le Premier ministre irakien. Ils veulent un gouvernement comme celui de Paul Bremer - le dirigeant américain de l'Irak après la chute de Saddam.»

«L’Iran n’interfère pas dans les relations entre l’Irak et les États-Unis, mais attend des amis irakiens qu’ils sachent que la présence américaine dans n’importe quel pays entraîne corruption et destruction. L'Iran s'attend à ce que la décision du gouvernement, de la nation et du parlement irakiens d'expulser les États-Unis soit poursuivie parce que la présence américaine est source d'insécurité.»

«Le crime commis par les États-Unis en assassinant le général Soleimani et Abu Mahdi Al-Muhandis est un exemple de la présence américaine. Ils ont tué votre invité chez vous et ils ont avoué ouvertement ce crime. Ce n’est pas une question insignifiante. »

«La République islamique d'Iran n'oubliera jamais le martyre du Hajj Qasem Soleimani et portera certainement un coup réciproque aux États-Unis».

«Le consensus atteint entre les groupes politiques et les courants en Irak pour élire le gouvernement de M. Al-Kadhimi est très bon. Les États-Unis et leurs agents cherchent toujours à créer un vide de pouvoir dans les pays de la région à travers lequel ils cherchent à semer le chaos et à préparer le terrain pour leur intervention.»

«Nous soulignons le soutien de l’Iran au gouvernement de M. Al Kadhimi. La sagesse, la religion et l’expérience exigent l’élargissement des relations Iran-Irak. De toute évidence, ces relations ont des opposants; Les États-Unis sont à leur tête, mais il ne faut jamais craindre les États-Unis, car les États-Unis ne peuvent rien faire.»

«L'autorité religieuse et la personne de l'ayatollah Sistani est une grande bénédiction pour l'Irak.
Hashd al-Shabi (Forces de mobilisation populaire) est également une autre grande bénédiction en Irak, qui devrait être sauvegardée.»

Le Premier ministre irakien, pour sa part, a déclaré que les relations Iran-Irak sont profondément enracinées, de longue date, culturelles et religieuses avec l'épine dorsale de l'amour et de la dévotion envers la famille du Prophète Mohammad (PSL).

Il a également remercié le Guide suprême de l'Iran pour ses directives en tant que clé pour résoudre les problèmes.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 2 =