Téhéran critique vivement la déclaration du Conseil de coopération du golfe Persique

Téhéran (IRNA)- Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, en réaction à la déclaration du Conseil de coopération du golfe Persique (PGCC) visant à prolonger l'embargo sur les armes contre l'Iran, soulignant que le Conseil est au sommet de son inefficacité et que la déclaration a été publiée unilatéralement.

Déplorant l'approche peu constructive de certains membres du Conseil à l'égard de la République islamique d'Iran, Mousavi a déclaré que malheureusement, il semble que le soi-disant Conseil de coopération du golfe Persique soit devenu le porte-parole de certaines personnes myopes à l'intérieur du conseil et à l'extérieur de la région et du secrétariat du conseil, influencé par les politiques et comportements destructeurs de certains de ses membres, est devenu le haut-parleur des personnalités anti-iraniennes.

Par ce geste, le PGCC a ignoré les réalités de la région et fermé les yeux sur les faits et les priorités dans cette situation délicate, a-t-il rappelé.

La déclaration irresponsable du PGCC a été publiée unilatéralement et dictée par certains membres du Conseil à un moment où certains de ses membres n'arrêtent pas d'acheter et de stocker des armes même en période de difficultés économiques, et étaient parmi les plus gros acheteurs d'armes de la région et du monde. .

Il ne fait aucun doute que les intérêts des États-Unis sont liés à la vente de davantage d'armes à ces pays, a-t-il déclaré.

Tuer des personnes et des enfants sans défense au Yémen est l'un des exemples concrets des mauvaises politiques de certains membres du conseil, qui sont quotidiennement victimisés devant les yeux du monde avec toutes sortes d'armes occidentales et par les dirigeants de l'entité , a déclaré Mousavi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 5 =