• Iran: tissage de Taskaneh à Qezlebach au nord

    Iran: tissage de Taskaneh à Qezlebach au nord

    IRNA (Gonbad-e Kavous) - Taskaneh en turc signifie panier qui est tissé à partir de roseaux. Karbalaï Issa Ghezel Soflou, 81 ans, a appris ce métier auprès de son père depuis son âge de 20 ans. En utilisant des roseaux et des branches de raisins sauvages cueillis du cœur des forêts de la ville de Minoudacht, au nord de l'Iran, il fabrique des paniers de différentes tailles, qui s'appelle en turc, Taskaneh. Ces paniers et autres objets réalisés par cet artisanat, ont attiré beaucoup d'attention de la part des touristes. Populaires ils sont très demandés et ils sont nombreux des touristes qui les commandent à Karbalaï Issa.

  • Le village touristique Heyran d'Astara

    Le village touristique Heyran d'Astara

    Astara (IRNA) - Le village touristique Heyran d'Astara d'une superficie de 9 hectares à 30 km de la ville d'Astara a été créé en 2011 dans une zone montagneuse entre les provinces Ardabil et Guilan au nord d'Iran. Ce centre touristique équipé d'un téléphérique, un traîneau, une piste de karting, un marché artisanal, un lac artificiel et un café-restaurant a été construit par le secteur privé avec un investissement de 620 milliards de rials iraniens. La ville touristique d'Astara, avec une population de 91 000 habitants, est située à l'ouest de la province de Guilan et à la frontière de la République d'Azerbaïdjan. Photographe : Youssef Hedayati

  • Maryam Rouhani, une fille iranienne spécialiste en Detailing

    Maryam Rouhani, une fille iranienne spécialiste en Detailing

    Téhéran (IRNA)- L'iranienne Maryam Rouhani, 33 ans, originaire du village d'Agmazar, dans la province de Khorasan du Nord est une passionnée du detailing. L'esthétique automobile ou automobile signifie effectuer un nettoyage «détaillé» ou la restauration d'un véhicule pour produire un meilleur éclat. Les détails aident également à protéger la peinture et les autres pièces de la voiture contre l'exposition aux rayons UV et aux contaminants. C’est une industrie mondiale qui implique la création, la vente et la distribution de plus de 30 000 produits individuels d’esthétique et d’entretien automobile. En fait, les fournitures automobiles américaines et les produits d'entretien automobile génèrent plus de 9 milliards de dollars chaque année.

  • Le musée Zilu à Yazd

    Le musée Zilu à Yazd

    Téhéran (IRNA)- Le musée Zilu est situé à l'intérieur du caravansérail Shah Abbasi à Meybod à Yazd. Meybod en tant que centre principal du tissage de Zilu, un tapis persan léger et l'un des plus anciens objets d'artisanat de Yazd, est inscrit comme la ville mondiale de l'artisanat. Le tapis traditionnel iranien, Zilu, a été inscrit sur la liste des trésors nationaux d'Iran il y a deux ans et le processus d'inscription de Meybod sur la Liste mondiale a commencé depuis lors.

  • La récolte des pêches organiques dans les jardins de Saman

    La récolte des pêches organiques dans les jardins de Saman

    Shahrekord (IRNA)- Dans la province de Chaharmahal et Bakhtiyari, la récolte des pêches va de juin pour les variétés précoces enommées en Iran les pêches de Safran. Les pêches de cette région sont produites de la façon organique sans utiliser aucun matière chimique. La gestion des vergers dans Chaharmahal et Bakhtiyari est une activité complètement familiale.

  • Iran: ouverture du Musée de la poterie historique au Palais  Marmar de Ramsar

    Iran: ouverture du Musée de la poterie historique au Palais Marmar de Ramsar

    Nowchahr (IRNA)- Le Musée de la poterie historique a été inauguré sur le complexe muséal des «Martyrs de Ramsar», au nord de l’Iran, qui présente diverses œuvres dont certaines datent de 3000 ans (Photographie: Mahdiyeh Vakil Nejad).

  • Iran : promenades en parapente dans les plaines de Minoudacht au nord

    Iran : promenades en parapente dans les plaines de Minoudacht au nord

    Gonbad-e Kavous – Les fans et les Professionnels du parapente, venus de différentes parties du pays, se retrouvent sur le site de vol du Minoudacht, au nord de l’Iran, qui est l'un des sites standard en Iran et plein de hauteurs et profitent de la beauté et du paysage unique de cette région. Le parapente est un aéronef dérivé du parachute, permettant la pratique du vol libre ou du paramoteur. De nos jours, son utilisation, qui constitue un loisir et un sport, est indépendante du parachutisme et se rapproche plus d'autres pratiques de sports aériens comme le vol à voile ou le deltaplane. Le mini parapente étend encore les possibilités de pratiques. (Photographe : Ali Asghar Qezel Soflou).

  • Iran : escalade dans les hauteurs d'Einali au nord-ouest

    Iran : escalade dans les hauteurs d'Einali au nord-ouest

    Tabriz (Tabriz)-«Ilan uchan» est le nom d'une vallée de la station de loisir montagneuse d'Einali au nord de la ville de Tabriz au nord-ouest de l 'Iran. En raison de la pente raide de la vallée et de la présence de hautes falaises, cette zone est un bon endroit pour les grimpeurs. La présence de roches de 50 à 100 mètres de haut et de gros rochers naturels fait de cette zone un endroit idéal pour les grimpeurs.

  • Iran : Tableau tapis persan fait main de Gonbad-e Kavous

    Iran : Tableau tapis persan fait main de Gonbad-e Kavous

    Gonbad-e Kavous (IRNA) - Le tissage de tapis en soie fait à la main est l'un des arts iraniens originaux qui se fait dans de nombreuses régions du pays. Malgré ses difficultés particulières, cet art est une bonne source de revenus pour les femmes rurales de Kuhs’ar’at dans l'est de la province du Golestan, au nord de l’Iran, ce qui a fait prospérer la profession et a été largement accueilli par les familles tisserandes. Les teintures naturelles, les couleurs et les motifs traditionnels diversifiés et les nœuds persans très fins font partie des caractéristiques de ces beaux tapis-tableau. (Photographie : Ali Asghar Qezel Soflou)

  • Incendie et explosion à la clinique médicale de Sina à Téhéran: 
19 morts et 14 blessés

    Incendie et explosion à la clinique médicale de Sina à Téhéran: 19 morts et 14 blessés

    ٰTéhéran (IRNA)-Un incendie dans un centre médical (clinique de Sina Athar) au nord de Téhéran a fait 19 morts et 14 blessés. L’opération pour abattre le feu et contenir les flammes a duré environ deux heures et les pompiers ont empêché l'incendie de se propager aux bâtiments voisins. La cause exacte du drame fait l'objet d'une enquête.

  • La belle nature de Zagros dans les contreforts de Dena

    La belle nature de Zagros dans les contreforts de Dena

    Téhéran (IRNA)- Zagros est une chaîne de montagnes située dans l'ouest sud-ouest de l'Iran, dont les plus hauts sommets sont Dena (4409 mètres), et elle est recouverte de neige toute l'année.

  • La Grande mosquée de Sanandaj au Kurdistan iranien

    La Grande mosquée de Sanandaj au Kurdistan iranien

    Sanandaj (IRNA)- La Grande mosquée de Sanandaj est l'une des mosquées les plus prestigieuses à l'ouest d'Iran. Construite à l'époque de Fath-Ali Shah le Qadjar, cette mosquée de deux Iwans et de deux minarets est un parfait exemple de l'architecture irano-islamique. Les carrelages, les calligraphies et les travaux de brique de cette mosquée sont d'un caractère exceptionnel pour les passionnés de l'art iranien. Photographe: Seyed Mosleh Pirkhaezranian

  • L'union du savoir-faire traditionnel et les techniques modernes dans l'apiculture iranienne

    L'union du savoir-faire traditionnel et les techniques modernes dans l'apiculture iranienne

    Kermanshah (IRNA) - Ezzat Sekhavati, un apiculteur du village de Kheran dans la province de Kermanshah à l'ouest d'Iran, a 34 ans d'expérience dans l'apiculture. Sa production de miel était initialement très limitée mais il a pu bien développer ses activités dans la région. Avec plus de 2000 ruches, il produit aujourd'hui environ 40 tonnes de miel par an et le vend à travers le pays. Ezzat a pu créer d'emploi pour une centaine de personnes. Le secret du succès de cet apiculteur iranien consiste dans le fait de renforcer le savoir-faire traditionnel d'apiculture avec les techniques modernes et les acquis scientifiques. L'Iran est le 7ème producteur du miel dans le monde. Photographe : Bahman Zarei

  • Le palais Shadiyakh, témoin de la splendeur oubliée du Grand Khorassan

    Le palais Shadiyakh, témoin de la splendeur oubliée du Grand Khorassan

    Neyshabour (IRNA)- Le site archéologique Shadiyakh est l’un des quartiers de l’ancienne Neyshabour, une ville historique située au nord-est d'Iran. Les vestiges de ce palais Tâhiride bâti au IXème siècle sont découverts lors des fouilles archéologiques menées en 2000. Le mot Shadiyakh signifie le palais de Joie. Le site actuel de Shadiyakh comprend un palais construit par les Tâhirides (820-872), rénové et utilisé successivement par les Saffârides, les Samanides, les Ghaznavides et les Seljukides. Le site de Shadiyakh est un souvenir du temps de splendeur de Neyshabour et du Grand Khorassan, mais il a été largement démoli lors de l’invasion mongole au XIIIème siècle. Les différents corps du palais comme les ateliers métallurgiques et d’artisanat, les écuries, la prison et les chambres royales ont été bâtis selon le plan classique des palais de l’époque. Quelques squelettes ont été découverts et exposés dans leur état initial et appartiennent probablement aux victimes du tremblement de terre du XIIIe siècle. La position de leurs corps montre, encore aujourd’hui, la souffrance de ces individus enterrés brutalement sous les décombres du palais. On dirait que l’histoire s’est figée à Shadiyakh dans un moment précis du passé, comme dans la ville de Pompéi après l’éruption du Vésuve. Photographe: Morteza Aminorroayaei

  • Roches martiennes à Qazvin, dans l'est d'Alamut

    Roches martiennes à Qazvin, dans l'est d'Alamut

    Téhéran (INA)- La région d'Alamut, dans la province de Qazvin (nord-ouest), il y a des sites peu connus dont les roches martiennes.

  • Hippisme: un nouveau concours de saut d'obstacles à Bojnurd

    Hippisme: un nouveau concours de saut d'obstacles à Bojnurd

    Téhéran (INA)- Des compétitions de saut d'obstacles ont eu lieu vendredi 27 juin chez des chevaux turkmènes dans la ville de Bojnurd, au centre de la province de Khorasan du Nord, dans l'est de l'Iran, avec la participation de 10 cavaliers. Le saut est aujourd'hui l'un des sports équestres les plus populaires et les plus modernes.

  • Exposition «Extrait de l'histoire de Jolfa» à Ispahan

    Exposition «Extrait de l'histoire de Jolfa» à Ispahan

    Téhéran (INA)- L'exposition «Extrait de l'histoire de Jolfa» s'est tenue vendredi 26 juin à Ispahan à l' occasion du premier anniversaire de l'ouverture du musée anthropologique des Arménien de l'Iran dans la cathédrale de Vank.

  • Le 25e Salon international des machines, accessoires et matériaux de construction à Tabriz

    Le 25e Salon international des machines, accessoires et matériaux de construction à Tabriz

    Tabriz (IRNA) - La 25e exposition internationale des machines, de matériaux de construction et de fournitures et la 23e exposition internationale des systèmes de chauffage, de réfrigération et de ventilation de l'Iran seront ouvertes au public du 6 au 12 juillet au Centre d'exposition international de Tabriz. (Photographe : Seyyed Maryam Youssefi).

  • Livraison de 3 avions de chasse kawthar à l'Armée de l'Air

    Livraison de 3 avions de chasse kawthar à l'Armée de l'Air

    Téhéran (IRNA) - Trois avions de combat kawthar sont arrivés ce jeudi matin 25 juin en présence du général brigadier Amir Hatami, Ministre de la Défense et des Forces armées, du major-général Seyed Abdolrahim Mousavi, Commandant en chef de l'armée de la République islamique d'Iran, du général brigadier pilote, Aziz Nasirzadeh, Commandant de l'armée de l'Air et de Mohammad Baqer Nobakhta, Chef de l'Organisation des programmes et des budgets, pour être remis à l'Armée de l'Air de la RII.

  • Le grand marché aux poissons de Bandar Abbas

    Le grand marché aux poissons de Bandar Abbas

    Bandar Abbas (IRNA)- Le grand marché aux poissons de Bandar Abbas au sud d'Iran offre une large variété de poissons et de fruits de mer aux clients qui seront accueillis à bras ouvert par les sourires des vendeuses et des vendeurs dans ce centre moderne de poissonnerie au bord du Golfe persique. Le nom de ce port iranien se dérive du nom du roi safavide, Shah Abbas le grand. La pêche constitue un des métiers traditionnels des habitants de cette ville dans la province de Hormozgan. Photographe: Nader Nasseri

  • Quelque part entre les nuages

    Quelque part entre les nuages

    Sur le chemin, après avoir profité et respiré cette verdure dense, nous atteignons une altitude d'environ 2500 mètres pour découvrir le vieux village de Drazno. Si le temps est clair, vous avez devant vous la moitié de la province du Golestan et même la mer Caspienne, qui peut être facilement vue. Et si le temps est nuageux, il y a un bel océan de nuagessous vos pieds. Cette zone vierge et authentique est l'une des zones touristiques de la province du Golestan, au nord de l’Iran, qui attire de nombreux voyageurs pendant l'été et les saisons chaudes.

  • Trône de Salomon

    Trône de Salomon

    Urmia (IRNA) - Takht-e Soleiman (Trône de Salomon) ou Temple du Feu d'Azargochasb, qui est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, est une œuvre qui remonte à la période Sassanide. Le site fortifié est situé dans la ville de Takab, dans la province de l'Azerbaïdjan occidental au nord-ouest de l’Iran. La présence du lac d'eau chaude bouillante, des restes du célèbre temple du feu d’Azargochasb qui était le lieu du couronnement des rois sassanides et du temple Anahita sont les caractéristiques de ce complexe historique qui attire chaque année de nombreux touristes de différentes coins du monde. (Photographe: Taha Asghar Khani)

  • La vie tribale à Talech, dans le nord de l'Iran

    La vie tribale à Talech, dans le nord de l'Iran

    Téhéran (IRNA)- Talech, dans la province de Gilan, dans le nord de l'Iran, bénéficie d'un climat favorable, d'une fertilité et de vastes forêts. La sériciculture, la pêche et l'élevage sont parmi les sources économiques les plus importantes pour les habitants à Talech, car ils travaillent dans l'agriculture et produisent diverses cultures agricoles, dont les plus importantes sont le riz, les céréales, le thé et le kiwi.

  • Une rare éclipse solaire dans le ciel d'Iran

    Une rare éclipse solaire dans le ciel d'Iran

    Téhéran (IRNA)- Une éclipse solaire a eu lieu le 21 juin 2020. Cette éclipse a commencé en Iran à 9h04 jusqu'à 11h37, heure locale, dans une grande partie du pays. Cette éclipse solaire a débuté en Afrique centrale et a traversé le ciel du Yémen, d'Oman et de l'Iran jusqu'au Pakistan, en Inde, en Chine et dans le Pacifique. Les Iraniens de différentes villes se sont rassemblés afin d'observer cette dernière éclipse du XIVème siècle d'après le calendrier iranien. L'Iran a une longue histoire dans l'astronomie. Les observatoires et les centres astronomiques de l'Iran accueillaient des savants et des scientifiques du monde entier. Maghrébins, Andalous, Syriens, Irakiens, Romains, et même Chinois y travaillaient aux côtés des grandes figures iraniennes comme le grand maître de l'astronomie Khaâjdeh Nassireddin Toussi. Photographes: Shiva Attaran, Ali Akbar Bandari, Mohammad YarAhmadi, Mojtaba Mohammadi, Rostam KarimNejad, Taha AsgarKhani, Ali Moaref, Mohsen Bakhshandeh, Abbas Heydari, Essan Fazli Osanlu, Maryam Yousefi, Tahereh Rokhbakhsh

  • Récolte de cerises aux jardins fruitiers iraniens

    Récolte de cerises aux jardins fruitiers iraniens

    La cerise est l'un des produits horticoles les plus importants et les plus attractifs au monde. En Iran ce produit est d'une grande importance en raison de son bon goût et de sa courte période de maturation. La récolte des cerises a déjà commencé dans différentes provinces d'Iran et se poursuit généralement jusqu'à la mi-juillet.

  • Le premier cerf élaphe est né dans le refuge faunique de Semeskandeh, au nord de l'Iran

    Le premier cerf élaphe est né dans le refuge faunique de Semeskandeh, au nord de l'Iran

    Téhéran (IRNA)- Dans le refuge faunique de Semeskandeh, dans le nord de l'Iran, ils ont vu la naissance du premier cerf élaphe, atteignant 22 le nombre d'exemplaires qui existent actuellement.

  • Le tombeau de Bodagh Sultan Mokri à Mahabad, à l'ouest de l'Iran

    Le tombeau de Bodagh Sultan Mokri à Mahabad, à l'ouest de l'Iran

    Téhéran (IRNA)- Bodagh Sultan qui était l'un des hommes les plus charitables et les plus chaleureux de son temps; vivait à Mahabad. Il a dirigé cette ville pendant 49 ans (de 1641 à 1690 après JC). Bodagh Sultan Mokri est connu comme le fondateur de Mahabad, car il en était le dirigeant et a fait d'importants efforts pour améliorer Mahabad. Pendant sa période de règne; il était responsable de la construction de plusieurs bâtiments historiques. Les bâtiments datant de sa période incluent la mosquée rouge; Pont rouge; La mosquée Bodagh Sultan; Bain Laj et bain Daralak. Ces bâtiments qui sont si importants à la fois historiquement et architecturalement datent de la période safavide. Il semble qu'ils aient été construits il y a 350 ans. Bodagh Sultan Mokri a servi sa ville avec dévotion. Son tombeau est situé dans la zone où se trouvent également d'autres tombes.

  • Iran : la mosquée du vendredi à Darab au sud

    Iran : la mosquée du vendredi à Darab au sud

    Fars (IRNA)-La mosquée du vendredi de Darab remonte à la période seldjoukide et se trouve dans une ville du même nom, dans la province de Fars, au sud de l’Iran. C'est la seule mosquée au monde avec quatre minarets. De plus, contrairement à d'autres mosquées, les minarets épais de cette mosquée fait de brique ne sont pas circulaires. Ces caractéristiques ont fait de cette mosquée l'une des œuvres architecturales les plus uniques d'Iran et du monde. Ces tours massives sont équilatérales sous la forme de onze côtés. Sur ces tours, il y a de belles décorations de brique en forme de carrée et de losange. Dans certaines parties du monument vous pouvez voir les versets du Coran en écriture coufique. En outre, les mots « La ilaha illallah (Il n'y a de dieu qu'Allah) » et « Muhammad Rasoolullah (Mohammad, le messager de Dieu) » ainsi que le nom béni de l'Imam Ali (P) sont souvent vus dans cette mosquée et sur ses minarets. La mosquée de Darab est le plus ancien bâtiment de la ville et reste son attraction touristique la plus célèbre. Cette magnifique œuvre architecturale a été enregistrée en janvier 1978 avec le numéro d'enregistrement 1597 comme l'un des monuments nationaux de l'Iran. (Photographe: Chiva Sadat Attaran).

  • Riziculture à Ispahan

    Riziculture à Ispahan

    Ispahan (IRNA)- Les agriculteurs de l'ouest d'Ispahan plantent du riz et préparent leurs champs à la fin du printemps chaque année et les récoltent à la fin de l'été. Cela se fait de manière à la fois traditionnelle et moderne. (Photographe: Rasoul Chojaï)

  • Sériciculture dans le nord-est de l'Iran

    Sériciculture dans le nord-est de l'Iran

    Téhéran (IRNA)- Les habitants de la province de Khorasan du Nord dans le nord-est de l'Iran élèvent des vers à soie depuis de nombreuses années pour produire de la soie naturelle en raison des conditions appropriées et du bon climat dans la région pour faire pousser des mûriers.