5 avr. 2020 à 23:58
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83740069
0 Persons
Prétendus défenseurs des droits de l’homme : le coronavirus démasque les USA

Téhéran (IRNA)-Publiant une déclaration, le Haut Conseil pour les droits de l'homme de la République islamique d’Iran (RII), brosse un tableau noir sur ce qu'il appelle le « mirage des droits de l’homme à l’occidentale », en cette période de crise sanitaire où la « vérité de la dignité humaino-islamique » est à l'épreuve d'un petit virus : le Covid-19.

Dans sa déclaration émise ce dimanche 5 mars, le Haut Conseil pour les droits de l'homme de la République islamique d’Iran, pointe du doigt la dégradation généralisée du respect aux droits humains en occident où on donne la priorité aux intérêts économiques et non pas à la vie des gens, et indique: « Une analyse rétrospective du comportement des occidentaux envers leurs nations met au grand jour la vraie nature de leur approche inhumaine vis-à-vis de la dignité humaine.

Les gouvernements occidentaux, dont les mains sont entachées du sang des millions d'innocents, victimes de violations de leurs droits humains, ont toujours cherché à se poser comme les défenseurs des droits de l'homme et à présenter des États indépendants comme les violateurs, et cela grâce à leurs outils de manipulation et leur machination médiatique.  Ce comportement des Occidentaux n'est pas simplement une tactique par occasion ni une manœuvre  par erreur, mais un principe dont les racines puisent profondément dans les intérêts des riches et des hommes au pouvoir, un principe qui ne laisse aucune place aux êtres humains et à leur droits au nom d’une culture régnant dans ces pays: libéralisme ! C'est à cause de cette même doctrine politique que les Occidentaux, faisant preuve d’une totale insolence, ont soutenu et soutiennent toujours l’occupation des Sionistes, l’agression des Saoudiens et la barbarie des terroristes, et cela en usant et abusant de tous leurs potentiels ».

C'est pourquoi lorsqu'ils (les Américains) parlent de l'échec de leurs politiques (interventionistes) dans la région de l'Asie de l’Ouest, ils ne se focalisent que sur la perte de 7000 milliards de dollars en provenance des industries, des cartels et des trusts, qui pèsent sur l’économie américaines et le pleurent. Ils n’ont d'ailleurs aucun souci pour la violation des droits humains et la disparition des millions d’innocents, victimes des politiques et des mesures bellicistes et maximalistes.

Parce que face aux intérêts matériels des détenteurs du pouvoir et de la richesse, non seulement « les droits de l'homme » mais encore « l’être humain », lui-même ne comptent pas et ne valent rien !
Etant à l’épreuve du coronavirus, les droits de l’homme à l’américaine ont été démasqués par un petit virus.  

Une épidémie du coronavirus a une fois de plus levé le voile sur l’hypocrisie occidentale et fait tomber le masque des droits de l’hommes du visage des gouvernements anti-humanitaires occidentaux à leur tête les Etats-Unis et a prouvé à tous les simplistes que face aux intérêts des capitalistes au pouvoir au sein des systèmes libéralistes rien ne vaut même la vie de leurs propres citoyens .

  

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 8 =