27 sept. 2020 à 23:10
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84056786
0 Persons
Pays de civilisation millénaire, l’Iran brille sur la carte touristique du monde

Téhéran (IRNA)- Aujourd'hui, dimanche 27 septembre, coïncide avec la « Journée mondiale du tourisme », l’occasion pour nous de rappeler que l’Iran, pays millénaire, est une destination touristique de plus en plus prisée et à raison.

Lors de sa troisième session qui s'est déroulée à Torremolinos en Espagne en septembre 1979, l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) décide d'instituer, à compter de l'année 1980, une journée mondiale du tourisme à célébrer le 27 septembre de chaque année par des manifestations adaptées au thème choisi par l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil exécutif de l'OMT.

Cette date a été retenue parce qu'elle marque un échelon important pour le tourisme mondial : l'anniversaire de l'adoption des Statuts de l'OMT le 27 septembre 1970.

Le principal objectif de la Journée mondiale du tourisme est de faire prendre davantage conscience à la communauté internationale de l'importance du tourisme et de sa valeur sociale, culturelle, politique et économique.

Cette journée est un tournant dans l'industrie du tourisme mondial et chaque année un pays accueille une réunion de l'Organisation mondiale du tourisme. Quant à l’Iran il en était hôte en 2001.

Il ne fait aucun doute que l’industrie du tourisme est l’une des ressources économiques importantes et un facteur efficace de développement culturel, social et économique des sociétés humaines. Cette industrie, tout en générant des revenus et créant un esprit d'entreprenariat très large, rapproche les nations, les ethnies et les cultures et affecte directement et indirectement la promotion et l'amélioration des indicateurs économiques des pays.

Tourisme en Iran **

Le tourisme pour les pays tels l’Iran qui possède d'innombrables atouts naturels et historiques, peut devenir la source la plus importante de recettes en devises. À condition qu'une planification stratégique appropriée

L'Iran a la capacité de recevoir plus de 2 à 3 millions de touristes étrangers par an, et cette industrie sera l'option la plus importante pour générer des revenus et devenir source des recettes en devises dans le pays après l'industrie pétrolière.

L'Iran jouit d’une position très exceptionnelle et privilégiée pour attirer les touristes des quatre coins du monde. La belle nature avec des caractéristiques climatiques particulières (pays de quatre saisons), un peuple hospitalier riche en culture et civilisation millénaire, des coutumes et traditions anciennes (car ce pays est berceau d’une prodigieuse culture antique et islamique), des sites et des villes très anciens avec un style architectural unique qui peuvent être trouvés dans moins de pays… comptent parmi les attractions touristiques de l’Iran.

**Des touristes captivés par les vestiges de la civilisation iranienne vieille de 7000 ans

Le Président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, a déclaré la semaine dernière lors de la cérémonie d'inauguration de projets touristiques en Iran : « Chaque touriste qui se rend en Iran est fasciné par les reliques de la civilisation iranienne vieille de 7 000 ans. »

Il a déclaré : « Au cours des sept dernières années, en terme d’attraction, nous sommes passés de 4 millions de touristes à 8 millions, et s'il n'y avait pas eu le coronavirus cette année, nous en aurions eu encore plus. »

Selon le Président de la RII au cours des sept dernières années, la construction de sites touristiques et d'hôtels a augmenté de 70%, et on espère qu'avec la fin de la crise sanitaire de Covid-19, nous assisterons à la reprise des travaux et à la croissance et au développement de l'industrie du tourisme en Iran.

**Journée mondiale du tourisme, journée de l'amitié entre les nations

Le Ministre iranien du Patrimoine culturel et du Tourisme, Ali Asghar Monsan, dans un message émis ce dimanche à l'occasion de la Journée mondiale du tourisme 2020, célébrée cette année autour du « Tourisme et du Développement rural », a déclaré : « Il ne fait aucun doute que le développement du tourisme dans toutes les régions de l'Iran et dans tous les points du monde renforcera la solidarité et le partage des intérêts nationaux et internationaux. »

«Par conséquent, nous devons dire que la Journée mondiale du tourisme est aussi celle de l’amitié entre les nations. Le jour où le conflit cède la place à la compréhension. Certes, en comprenant la philosophie du tourisme, nous obtenons une meilleure compréhension du monde », peut-on lire toujours dans son message.

L’accord sur le nucléaire iranien de 2015 et le boom touristique

Au lendemain de la signature de l’accord historique nucléaire, l'Iran, qui avait été confronté à de nombreux problèmes dans le domaine de l'industrie du tourisme, en raison de sanctions injustes, a commencé à reconstruire son industrie du tourisme.

Car les pays occidentaux, qui jusqu'alors ne mentionnaient pas le nom de l'Iran dans leur liste de tourisme, ont changé de position avec le début des négociations du PGAC (Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015) et entre 2011 et 2017, le nombre de touristes entrant en Iran a augmenté de 2,5 millions.

Déconstruire les clichés et les peurs, redonner à l’Iran son image positive, accroître la motivation de voyage, multiplication des demandes de voyage, former de nouveaux marchés et leur diversité, en particulier les marchés à l’européenne, augmenter les investissements étrangers dans la gestion hôtelière, simplification des procédures de visa, créer des visas électronique, élévation des standards touristiques, nouvelles campagnes de communication et … ont été parmi les premiers effets de l'accord nucléaire sur le tourisme en Iran.

Depuis le retrait unilatéral des États-Unis de Trump de l’accord sur le nucléaire en mai 2018, la République islamique connaît l’une de ses pires crises financières.

Dans un pays comme l'Iran, territoire immense aux multiples facettes, qui possède une variété d'attractions naturelles, anciennes, culturelles et d'autres, les autorités doivent agir pour renforcer le tourisme, car l'Iran qui traversé des conditions difficiles d'après-guerre et qui vit toujours des pressions économiques dues aux sanctions a besoin d'une industrie alternative afin de ne pas s'appuyer uniquement sur les ressources pétrolières et les remplacer par les revenus issues du tourisme.

Le dernier mot : On s'attend à ce qu'avec la fin des politiques d'iranophobie d'une part et la fin de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, les attractions touristiques irremplaçables de l'Iran attireront à nouveau les touristes étrangers et que les touristes de différents pays viennent à la découverte de ce pays sûr et magnifique qu’est l’Iran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

                      

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 15 =