Un sénateur irlandais appelle à la traduction en justice des auteurs de l'assassinat du général Soleimani

Londres (IRNA)- Un haut sénateur irlandais a qualifié de « terrorisme d'État », l'assassinat du général Haj Qassem Soleimani et a déclaré que les auteurs du meurtre en martyr du commandant de la Force iranienne Qods (Force extérieure iranienne) devraient être « jugés par un tribunal

«Le meurtre est un meurtre» et n'a aucune justification », a déclaré mardi Gerard Patrick Crowell à l’occasion d’une interview écrite avec l'IRNA.

« Lorsqu'il s'agit d'accusations de crimes de guerre ou de violations des droits de l'homme par un individu ou un gouvernement, la Cour internationale doit agir pour juger. »

Le haut responsable politique irlandais a qualifié de « terrorisme d'État » et de « meurtre prémédité » l’assassinat du haut commandant iranien en visite officielle à Bagdad. « Une action qui n'est jamais justifiable et toute personne accusée d'un tel acte devrait être jugée par un tribunal et examinée par 12 juges digne de ce nom », a-t-il insisté.

Le très haut général iranien, Qassem Soleimani, commandant en chef de la Force Qods du CGRI, et Abou Mahdi al-Mohandes, chef adjoint des Hachd al-Chaabi (Force de la Mobilisation populaire )d’Irak, ont été lâchement assassinés le 3 janvier 2020 près de l’aéroport de Bagdad par les forces américaines et sous l’ordre directe du Président finissant américain, Donald Trump.

Le général Soleimani était en visite officielle en Irak et devrait rencontrer le premier ministre irakien de l’époque, Adel Abdel-Mehdi.

De nombreux pays de la région, dont l'Irak, la Syrie, le Liban, le Pakistan et l'Afghanistan, ont assisté ces derniers jours à diverses cérémonies, rituels et conférences pour commémorer le premier anniversaire de la mort en martyre des commandants Soleimani et Mohandes et pour examiner les aspects juridiques de l'assassinat de ces martyrs.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 6 =