22 janv. 2021 à 18:10
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84195034
0 Persons
L'Iran et Cuba vont produire en masse le vaccin COVID-19 malgré les sanctions américaines

Téhéran (IRNA)- L'Iran et Cuba prévoient de créer la capacité de production de masse de doses d'un vaccin pour contenir la pandémie de coronavirus au milieu de sanctions paralysantes imposées aux deux pays par l'administration de l'ancien président américain Donald Trump.

Kianoush Jahanpour, porte-parole de l'Administration iranienne des aliments et des médicaments (IFDA), a déclaré vendredi dans un message sur Twitter que l'Iran avait neuf cas actifs du vaccin, tandis que Cuba en avait quatre et qu'il y avait un projet conjoint entre les deux pays.

«Les deux pays sont sous sanctions américaines depuis des décennies et les sanctions ont été renforcées ces derniers mois», a-t-il ajouté.

L'Iran et Cuba ont signé un accord plus tôt ce mois-ci pour coopérer au projet de vaccin contre le coronavirus avec l'utilisation d'une technologie qui sera transférée à l'Iran par le gouvernement cubain.

Le vaccin, connu sous le nom de «Subrana 2», fait actuellement l’objet d’essais en phase humaine par l’Institut cubain Finlay et l’Institut Pasteur d’Iran.

Le médicament, qui est le plus avancé parmi les quatre autres vaccins contre les coronavirus de Cuba, n’a jusqu’à présent montré aucun effet secondaire, les premières étapes de ses tests ayant été menées à bien avec succès.

Dans un autre tweet vendredi, Jahanpour a déclaré que Cuba prévoyait de lancer les essais cliniques de phase III pour 150 000 candidats au vaccin COVID-19 tandis que 50 000 candidats assisteraient à cette phase en Iran en même temps.

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 3 =