Journée mondiale de Qods 2021 : la décadence de l’ennemi sioniste sera « ininterrompue » (Leader)

Téhéran - IRNA – S’exprimant ce vendredi 7 mai, à l’occasion de la Journée mondiale de Qods, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « La tendance au déclin du régime ennemi sioniste a commencé et ne sera pas interrompue. »

Selon IRNA, le Leader de la RII, l'Ayatollah Seyyed Ali Khamenei qui s'est adressé à l’Ummah islamique (Communauté musulmane) et à la nation iranienne cet après-midi 7 mai 2021, à l’occasion du dernier vendredi du mois béni de Ramadan marquant la Journée mondiale de Qods, a déclaré : « La question de la Palestine reste le plus important et le plus grand problème commun du monde musulman. »

Il a précisé : «Combattre ce régime sanguinaire, c'est lutter contre l'oppression et le terrorisme, qui est un devoir collectif. »

 « Les sionistes ont transformé la Palestine occupée en une base terroriste », dénonce l’Ayatollah Khamenei, Leader de la RII, avant d’indiquer qu'Israël n'est pas un pays mais une base terroriste contre le peuple palestinien et d'autres nations musulmanes.

Le leader a assuré que le régime sioniste vit son déclin et que sa chute a déjà commencé et qu’» elle ne s'arrêtera jamais ».

La logique de la mise en place du régime sioniste

Le Leader a pointé du doigt les politiques du capitalisme oppressif et cruel qui « ont chassé un peuple de son foyer, de sa patrie et de ses racines ancestrales pour y implanter un régime terroriste et un peuple étranger ».

Qu'y a-t-il de plus faible et de plus sans fondement que la logique vide de sens de l'établissement du régime sioniste ? Les Européens reconnaissent avoir opprimé les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, alors, l’oppression faite aux juifs doit être vengée par chasser une nation du Moyen-Orient de chez-soi et par des atrocités dans ce pays ...?!

 « C’est la logique à laquelle se sont accrochés les gouvernements occidentaux qui en apportant un soutien sans borne et fou au régime sioniste, ont violé toutes leurs prétendues déclarations sur les droits de l'homme et la démocratie. Et cette histoire tristement drôle dure depuis plus de soixante-dix ans et de temps en temps, on y ajoute de nouveaux chapitres », déplore encore le Leader.

La faiblesse et la division de l’Oummah islamique ouvrent la voie à l'occupation de la Palestine

Il est à noter que bien que le gouvernement usurpateur ait été implanté en 1948, mais les préparatifs pour occuper cette région islamique sensible avaient commencé des années auparavant.  Ces années coïncident avec l'intervention active de l'Occident dans les pays musulmans dans l’objectif de faire régner la laïcité et un nationalisme extrémiste aveugle, et pour amener au pouvoir des gouvernements autoritaires, avides ou fantoches manipulés par l'Occident. Une étude des événements de ces années en Iran et en Turquie ainsi que dans les pays arabes de l’Asie de l’Ouest jusqu'en Afrique du Nord, révèle la vérité amère que la faiblesse et la division de l’Oummah islamique ont balisé le terrain à la catastrophe de l’occupation de la Palestine et a favorisé un tel coup porté par l’Arrogance à l’Oummah islamique.

Synergie de l'Occident et du Camp de l'Est avec les capitalistes sionistes sur l'occupation de la Palestine

« Il est instructif de constater qu'à cette époque, une synergie a eu lieu entre les deux camps capitaliste et communiste et les riches sionistes. La Grande-Bretagne a planifié le complot et y a donné suite. Les capitalistes sionistes forts de l’argent et de l’arme se sont occupés de sa réalisation et l'Union soviétique, le premier gouvernement à reconnaître officiellement la création de l’entité illégitime sioniste y dépêche un grand nombre de Juifs. »

Pour le Leader de la RII, l’Ayatollah Khameneï, le régime usurpateur était le fruit amer d’une part de cette situation du monde islamique et de l’autre part de la conspiration, de l’invasion et de l'agression européennes.  

Les évolutions des rapports de force sont en faveur du monde musulman

Aujourd'hui, la situation dans le monde n'est pas comme à l'époque. Nous devons garder à l’esprit cette réalité. Aujourd'hui, le rapport des forces a basculé au profit du monde musulman. Divers incidents politiques et sociaux en Europe et aux États-Unis ont mis au grand jour les profondes faiblesses structurelles, managériales et morales de l'Occident.

Faisant référence aux incidents électoraux aux États-Unis et aux échecs scandaleux de leurs dirigeants « arrogants et farauds », à la mauvaise gestion américaine et européenne de la crise du Covid et aux récents troubles politiques et sociaux dans les grandes capitales européennes, l’Ayatollah Khamenei a vu dans tout cela des signes annonciateurs du déclin de l’occident.

« De l’autre côté, la croissance des forces de Résistance dans les régions islamiques les plus sensibles et l’augmentation de leurs capacités de défense et offensives, la croissance de la prise de conscience, de la motivation et de l'espoir dans les pays musulmans, la tendance à la hausse pour les slogans qui rappellent les références islamiques et coraniques, la croissance scientifique, la quête grandissante de l’indépendance et de l’autonomie chez les nations, sont des signes porteurs de bénédiction promettant un avenir meilleur », a espéré le Leader.  

L’impératif d’une coopération synergique de pays musulmans axée sur la cause palestinienne et la noble Qods

Pour l’honorable Ayatollah Khamenei, préparer un tel avenir béni, nécessite la coopération synergique des pays musulmans. Une tâche qui doit rester un objectif majeur. Pour son éminence une telle réalisation ne semble pas loin.

« Au cœur de cette synergie se trouve la question de la Palestine, dans le sens de tout le pays, et le sort de la noble Qods. C’était cette même vérité qui a conduit le cœur éclairé de l’immense Imam Khomeiny (que Dieu lui fasse miséricorde) à désigner le dernier vendredi du mois de Ramadan comme la Journée mondiale de Qods.

« La coopération synérgique des musulmans axée sur la noble Qods est le cauchemar de l'ennemi sioniste et de ses alliés américain et européen. Le plan raté de «l'accord du siècle» et ensuite la tentative de normaliser les relations entre le régime occupant et plusieurs États faibles arabes faibles ne sont que des tentatives désespérées pour échapper à ce cauchemar. »

« Je le dis fermement : ces tentatives n’aboutiront pas ; La tendance à la baisse et au déclin du régime ennemi sioniste a commencé et ne s'arrêtera plus », a insisté le Leader.

Facteurs décisifs pour l’avenir : résistance continue dans les territoires occupés et soutien mondial des musulmans aux combattants (moudjahidine) palestiniens

« Deux facteurs importants déterminent l’avenir : premièrement - et surtout - la poursuite de la résistance dans les territoires palestiniens et le renforcement de la ligne du jihad et du martyre, et deuxièmement, le soutien mondial des gouvernements et des nations musulmans aux moudjahidine palestiniens », a encore insisté l’Ayatollah Khamenei.

Il revient à nous tous - hommes d'État, intellectuels, érudits religieux, partis et groupes, jeunes zélés et autres couches – de trouver notre place dans ce mouvement mondial et de jouer un rôle. C’est cela qui déjoue la machination de l’ennemi et donne un sens apocalyptique à cette promesse divine, a précisé le Leader en citant deux versets coranique : « Ou cherchent-ils un stratagème ? Mais ce sont ceux qui ont mécru qui sont victimes de leur propre stratagème » [Le Coran, 52 : 42].  

« Et Dieu est souverain en Son Commandement : mais la plupart des gens ne savent pas » [Coran, 12 :21], ponctue l’Ayatollah Khamenei avant de prononcer un bref discours en langue arable à l’adresse des jeunes.

Traduction de quelques extraits du discours du Leader prononcé en arabe à l’adresse de la jeunesse

Je voudrais parler un peu à la jeunesse arabe dans sa propre langue :

Salutations à tout le peuple arabe libre, en particulier aux jeunes, et salutations au peuple  résitant de Palestine et d'Al-Qods et de leurs proches dans la mosquée Al-Aqsa.

Salutations aux martyrs de la Résistance et au grand nombre de moudjahidines qui ont sacrifié leur vie pour cette cause dont notamment le martyrs Cheikh Ahmad Yassin, le martyr Seyyed Abbas Mousavi, le martyrs Fathi shaqaqi, le martyr Imad Moughnyiah, le martyr Abdul Aziz Rantissi, le martyr Abu Mahdi al-Mouhandis et enfin la figure éminente des martyrs de la résistance, le martyr Qassem Soleimani. Chacun d'eux, après une vie fructueuse et bénie, a laissé, avec sa mort en martyre des effets importants dans la sphère de la résistance.

La lutte des Palestiniens et le sang pur des martyrs de la Résistance ont pu garder hissé, ce drapeau béni, et multiplier par cent la force intérieure de la lutte palestinienne ; hier le jeune Palestinien se défendait en lançant des pierres, mais aujourd'hui il répond à l'ennemi en lançant un missile ponctuel.

La Palestine et Qods sont appelées «Terre Sainte» dans le Coran ; Il y a des décennies que cette terre pure est sous l’occupation des hommes les plus impurs et les plus pervers, des démons qui tuent des gens honorables, puis le revendique sans vergogne. Il s’agit des racistes qui ne cessent d’harceler depuis plus de soixante-dix ans, les vraies propriétaires de cette terre par des meurtres, des pillages, des emprisonnements et des tortures, mais qui, heureusement, n'ont pas été en mesure de briser leur volonté », a conclu le Leader.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha