Iran-Turkménistan : les problèmes liés au transit et au gaz résolus (Raïssi)

Téhéran - IRNA – Brossant un tableau détaillé sur les plans et les réalisations de sa visite au Turkménistan, le Président de la RII, Seyyed Ebrahim Raïssi, a émis l’espoir de voir les résultats de cette visite améliorer, dans la pratique, le niveau des relations et de la coopération entre l’Iran et ses voisins.

Selon IRNA, Seyyed Ebrahim Raissi a déclaré dimanche soir 28 novembre après son retour d'une visite au Turkménistan pour assister au sommet de l'Organisation de Coopération économique (OCE) : « La présence de la République islamique d'Iran, en tant que l'un des fondateurs de l'OCE, au sommet, était porteur de messages différents. »

«Tous les membres de cette organisation régionale ont mis l'accent sur l'augmentation des relations économiques entre les pays membres », a précisé le Président.

Seyyed Ebrahim Raïssi a poursuivi : « Les réalisations et les succès que l'Organisation de coopération économique ont enregistrés jusqu'à présent ne suffisent pas et des mesures plus importantes doivent être prises pour développer la coopération économique. »

Se référant à ses rencontres bilatérales avec les dirigeants des pays participant au sommet de l’OCE, le Président a déclaré: « L'objectif le plus important des pourparlers avec mes homologues était d'utiliser les potentiels existants pour développer les relations économiques et commerciales ».

« Mes discussions avec les Chefs d’Etat étaient également axée sur les évolutions afghanes. Lors de nos entretiens, nous avons mis l'accent sur la mise en place d'un gouvernement inclusif qui peut représenter tous les groupes ethniques et politiques en Afghanistan, car la mise en place d'un tel gouvernement peut à la fois être une source de sécurité pour l'Afghanistan et apaiser les inquiétudes des pays voisins de l'Afghanistan », a-t-il fait encore savoir.

S’attardant sur sa rencontre et ses entretiens avec son homologue turkmène, le Président a déclaré : « L’élargissement des relations économiques et la résolution des problèmes liés au transit et au gaz étaient au cœur de nos discussions. Ces problèmes ont été résolus et quant à la question du transit il doit être résolu de manière à faciliter la liaison entre différents pays.

 « La question du gaz, qui a été interrompu, a également été abordée. Nous sommes enfin arrivés à la conclusion d'un contrat, et nous espérons qu'il n'y aura plus d'inquiétude à cet égard », note le Président.

« J’avais l’impression lors du sommet qu’il y a des soucis entre la RII et certains pays dont un bon nombre ont été facilement résolus au cours des réunions et des entretiens bilatéraux », a conclu le Président Raïssi.  



Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha