Les États-Unis dépensent 100 milliards de dollars en ICBM tout en s'opposant aux missiles défensifs de l'Iran (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères a critiqué les États-Unis pour leur opposition «hypocrite» à l’énergie nucléaire pacifique et aux programmes de missiles défensifs de Téhéran, tout en dépensant 100 milliards de dollars pour développer de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux nucléaires.

Dans un tweet mercredi soir, Mohammad Javad Zarif a déclaré que "les États-Unis insistent sur le fait que l'Iran ne doit pas profiter de l'énergie nucléaire pacifique, acheter du matériel de défense et construire des missiles défensifs", alors qu'ils "dépensent 100 milliards de dollars pour de nouveaux ICBM nucléaires, construisent de «nouvelles» armes nucléaires secrètes et inonde les clients régionaux avec plus de 380 milliards de dollars d’armes. »

Le haut diplomate iranien a censuré l'approche américaine comme une «hypocrisie à couper le souffle».

Zarif a joint à son tweet l'image d'un article de presse récent selon lequel l'US Air Force a attribué un contrat de 13,3 milliards de dollars pour des missiles nucléaires.

Il a également joint une capture d'écran d'un rapport de CNN avec des citations du nouveau livre "Rage" du vétéran du Washington Post Bob Woodward, qui comprend une série d'entretiens avec le président américain Donald Trump.

Trump se serait vanté auprès de Woodward d'un nouveau système d'armes secrètes.

"J'ai construit un nucléaire - un système d'armes que personne n'a jamais eu dans ce pays auparavant", a déclaré Trump à Woodward. Le journaliste affirme que d'autres sources ont confirmé les informations, sans fournir plus de détails, mais ont exprimé leur surprise que Trump les ait révélées.

Les énormes dépenses des États-Unis pour le développement de nouvelles armes nucléaires, y compris les ICBM, interviennent alors que la Maison Blanche n’a épargné aucun effort au cours de la dernière décennie pour arrêter le programme nucléaire pacifique de l’Iran et insiste pour que l’Iran abandonne son développement de missiles défensifs.

Il a également tenté, en vain, d'étendre un embargo de l'ONU sur les armes contre l'Iran, qui doit expirer en octobre, dans le but d'empêcher la République islamique d'acheter du matériel de défense à d'autres pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 4 =