Guerre imposée et ses dommages: une conférence internationale sur les revendications juridiques et internationales de l'Iran prévue mardi

Téhéran (IRNA) - Le major général Seyyed Yahya Safavi, l'Assistant et Haut-conseiller du Commandant en chef des Forces armées de la République islamique d'Iran (RII) a fait part de la tenue d'une conférence internationale autour de la réparation des dommages de guerre causés par l'Irak de Saddam et les revendications juridiques et internationales des Iraniens, prévue le mardi 23 février, avec la présence et l'intervention des autorités gouvernementales et militaires nationaux .

Selon cette autorité, la conférence est le premier événement critique international qui se penche sur les actions des soutiens régionaux et internationaux de Saddam durant l’agression de ce dernier contre la République islamique d'Iran. Le rendez-vous est consacré aux soutiens des États-Unis, de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la France à Saddam et au terrorisme d'État du régime américain impliqué dans les assassinats du haut général martyr iranien Haj Qassem Soleimani et de son compagnon irakien, Abu Mahdi al-Mohandes.

Faisant référence aux coûts humains de la guerre imposée, il a déclaré : « Dans cette guerre, environ quatre millions de personnes ont été déplacées des provinces frontalières iraniennes. »

« A cela s’ajoutent les bombardements d'une trentaine de villes iraniennes sans défense , y compris la ville de Dezfoul, symbole de la résistance et l’attaque chimique de la ville de Sardasht qui a laissé 520.000 mutilés, martyrs et prisonniers de guerre causant ainsi d’innombrables problèmes à deux millions de familles iraniennes, dont les effets persistent », déplore le général de division Seyed Yahya Safavi.

Faisant référence aux soutiens controversés des gouvernements allemand, français et britannique à Saddam dans la guerre contre la nation iranienne, le général Yahya Safavi a poursuivi : « Des gouvernements européens tels que la France, l'Allemagne es la Grande-Bretagne ont fourni des équipements et des matières premières pour la production d'armes chimiques, voire de cyanure, au régime baasiste de Saddam. Ils ont violé manifestement toutes les dispositions de la Convention des Nations Unies contre les armes chimiques (CWC). »

Le major général Seyyed Yahya Safavi, l'Assistant et Haut-conseiller du Commandant en chef des Forces armées de la République islamique d'Iran (RII) soulignant l’impératif d’intenter une poursuite juridique contre le terrorisme d’Etat du gouvernement américain, impliqué dans la mort en martyr du haut général Soleimani a ajouté: « Cette question, en tant qu’une revendication du peuple et du gouvernement iranien, des nations de la région et du Front de résistance, est l'axe clé de cette conférence. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha