Le retard de l’Iran dans le paiement des cotisations à l’ONU était « indépendant de sa volonté » (Zarif)

Téhéran (IRNA) - Rejetant l'annonce de la suspension du droit de vote de l’Iran par l’ONU, au nom du retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l'Organisation, le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a déclaré mercredi : «La Charte des Nations Unies autorise l'Assemblée générale à décider que le non-paiement de la contribution financière est dû à des circonstances indépendantes de la volonté du Membre, auquel cas le pays aura toujours le droit de vote. »

Selon l’IRNA depuis le service de la presse des A.E., dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, le très haut diplomate iranie, Mohammad Javad Zarif, a pointé du doigt les sanctions bancaires américaines « sévères et unilatérales »,  qui sont à l’origine du retard par l'Iran de sa contribution aux Nations Unies avant de rejeter la suspension par l’ONU des droits de vote de la République islamique d'Iran.

Lire aussi: La cotisation de l'Iran à l’ONU sera bientôt payée (Téhéran)

Selon l'Article 19 de la Charte des Nations Unies, un pays membre perd son droit de vote à l'Assemblée générale de l'ONU si le montant de ses arriérés atteint la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées. Toutefois, l'Assemblée peut autoriser ce membre à participer au vote si elle constate que ce manquement de paiement est dû à des circonstances indépendantes de la volonté dudit membre.

Lire aussi: Les États-Unis bloquent le paiement par l'Iran des cotisations à l'ONU (Zarif)

L'Article 19 de la Charte des Nations Unies dispose qu'un Membre des Nations Unies en retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l'Organisation ne peut participer au vote à l'Assemblée générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées.

L'Assemblée générale peut néanmoins autoriser ce Membre à participer au vote si elle constate que le manquement est dû à des circonstances indépendantes de sa volonté. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha