Tout le monde doit agir en faveur du dialogue inter-afghan (Amir Abdollahian)

Téhéran - IRNA – « L'utilisation d'outils militaires et l'intervention étrangère est la répétition d'une erreur qui s'est produite à plusieurs reprises dans l'histoire contemporaine de l'Afghanistan, a déclaré le Chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir Abdollahian, lors d'une réunion virtuelle ce mercredi 8 septembre des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l'Afghanistan, avant d’indiquer que la question « fondamentale » demeure celle du dialogue afghano-afghan et qu’il revient à toutes les parties d’agir en faveur de cet impératif.

Selon l’IRNA, le mardi 8 septembre, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh, brossant un tableau détaillé sur la réunion virtuelle des ministres des Affaires étrangères des voisins limitrophes de l'Afghanistan, a déclaré : « Cette réunion se tient en présence des ministres des Affaires étrangères de six pays, et à l’issue d’une réunion des représentants spéciaux ».

Les modalités de venir en aide en Afghanistan pour réaliser la volonté du peuple et rétablir la paix et la stabilité figuraient à l'ordre du jour de la réunion, a fait savoir le diplomate avant d’ajouter : « Lors de la réunion, les ministres des Affaires étrangères des États membres ont exprimé leurs points de vue. »

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a poursuivi : « Le Chef de la diplomatie de la RII s’est penché, lors de la réunion, sur les positions de principe de l'Iran envers la question afghane ».

Insistant sur le fait que le principal responsable de la situation actuelle qui touche l’Afghanistan était l'occupation du pays par les Etats-Unis, le très haut diplomate iranien a déclaré : « Deux décennies de présence illégale américaine en Afghanistan ont infligé d’immenses souffrances à la population de ce pays. »

Saïd Khatibzadeh a poursuivi : « Amir Abdollahian a également souligné lors de cette réunion que désormais tout le potentiel des dirigeants et du peuple afghans doit être utilisé et que les pays voisins doivent les aider à parvenir à une paix durable ».

Saïd Khatibzadeh a poursuivi : « Amir Abdollahian a également souligné lors de cette réunion que désormais tout le potentiel des dirigeants et du peuple afghans doit être utilisé et que les pays voisins doivent les aider à parvenir à une paix durable ».

Amir Abdollahian a également mis en garde contre toute ingérence étrangère dans les affaires afghane, qui est une option « erronée et échouée ».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha