«Prenez des mesures antiracistes aux États-Unis au lieu de préparer un paquet anti-iranien»

Téhéran (IRNA)- Le chef de cabinet du président Rohani Mahmoud Vaezi, dans un tweet mardi, a réagi au plan de sanctions sévères des républicains du Congrès contre l'Iran, appelant les républicains à prendre des mesures contre le racisme aux États-Unis.

«Au lieu de faire progresser le paquet anti-iranien, les républicains préfèrent préparer un plan anti-racisme pour que les États-Unis déracinent l'injustice et établissent la paix dans le pays», a-t-il tweeté.
Les républicains du Congrès prévoient d'introduire une législation cette semaine pour garantir des mesures plus strictes contre l'Iran qui ajouteraient à la «pression maximale» du président Donald Trump. Le plan est de resserrer les sanctions contre l'Iran en exigeant que toutes les dérogations actuellement attachées aux sanctions américaines soient levées.

Ces derniers jours, les manifestations après la mort de George Floyd se sont répandues dans le monde et dans plus de 650 villes et villages des États-Unis. Des gens de toutes les couleurs, de toutes les croyances, de tous les âges et de tous les horizons sont descendus dans la rue pour manifester leur colère face au racisme et à la brutalité policière.

Des milliers de partisans du mouvement «Black Lives Matter», dénonçant le racisme systémique présumé des forces de l'ordre américaines, ont envahi les rues des grandes villes américaines de New York, Seattle, Washington, Philadelphie, San Francisco, Los Angeles, Miami et d'autres petites villes de Vidor au Texas, Havre au Montana et Marion en Ohio samedi.

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé à Washington DC, lors de la plus grande manifestation de la ville jusqu'à présent. À Washington, des manifestants scandant "Black Lives Matter" sont descendus dans les rues et se sont rassemblés à plusieurs endroits, y compris Capitol Hill et le Lincoln Memorial, avant de se lancer dans des marches qui ont convergé près du périmètre de sécurité largement élargi autour de la Maison Blanche.

Selon les médias, il s'agissait du plus grand rassemblement de protestation à Washington depuis la mort de Floyd.

Floyd est décédé le 25 mai lorsque le flic américain s'est agenouillé au cou.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrence
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha