Accès aux ressources en devises : la Banque centrale iranienne fustige les entraves sud-coréennes

Téhéran (IRNA)-Le président de la Banque centrale iranienne, Abdonnaser Hemmati, critiquant la Corée du Sud pour avoir entravé l'accès de l’Iran aux ressources en devises, a déclaré : « Si les banques coréennes ne respectent pas leurs accords internationaux avec nous, nous avons le droit d'intenter une action en justice en vertu du droit international. »

Dans une interview accordée à Bloomberg TV (une chaîne de télévision du groupe Bloomberg L.P., spécialisée dans l'économie et la finance), Abdonnaser Hemmati a  brossé un tableau négatif sur divers questions dont notamment des obstacles dressés par la Corée du Sud devant l'accès de l’Iran aux ressources en devises de ce pays, les impacts des sanctions et de la pandémie du coronavirus sur l'économie iranienne qui a touché le processus d'exportation non pétrolière de notre pays.

« Nous avons reçu nos recettes d'exportation dans les banques sud-coréennes, mais le problème est que nos ressources sont bloquées illégalement dans les banques de ce pays », fustige le président de la Banque centrale iranienne.

M.Hemmati a ajouté : « Nous avons l'intention d'utiliser nos ressources bloquées dans les banques sud-coréennes pour acheter de la nourriture et des médicaments qui ne font pas explicitement l’objet des sanctions unilatérales américaines. »

« Les banques sud-coréennes violent en toute tranquillité leurs engagements et ne respectent pas les accords financiers internationaux (reconnus par la communauté internationale) et ont décidé d'entrer dans le jeu politique », a-t-il averti.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha